Le Point dérape sur un sondage et s’offre un double badbuzz

©LePoint

Cela fait la une de tous les journaux, le député-maire UDI de Cholet, Gilles Bourdouleix, a tenu des propos indignes d’un élu, dimanche, en déclarant, à propos des Roms, qu’« Hitler n’en avait peut-être pas tué assez ». Alors que le Député a été viré de l’UDI et qu’il sera poursuivi pour apologie de crime contre l’humanité, le site internet du Point a voulu jouer la carte du partage et du réseau social en mettant en ligne un sondage avec quatre propositions :

- “Cette Phrase est intolérable : une apologie de crime contre l’humanité que même Jean-Marie Le Pen n’aurait pas osé prononcer”
- “Ces mots sont excessifs, mais ils traduisent l’exaspération des élus et des Français de voir des gens du voyage s’installer n’importe où.
- “Cette polémique permet d’évacuer le vrai problème : oui, les Roms et les gens du voyage sont une nuisance et un danger. Et le gouvernement ne fait rien.
- “Je n’oserai jamais le dire, mais j’approuve cette phrase.

Cette dernière proposition qui a mis le feu au net où les internautes n’ont pas manqué de s’indigner contre ce sondage et son orientation.

Sur Twitter, notamment, la sauce a pris très vite.

 

Face à cette levée de bouclier du Net, le Point a fini par retirer le sondage de son site et à publier des explications où le journal explique que “Un journaliste ne s’interdit de poser aucune question, et surtout les plus dérangeantes ou les plus “sensibles”. Et les réponses ne présument pas des positions politiques, culturelles ou esthétiques du Point.

Seul problème, ce ne sont pas des questions que pose Le Point dans son sondage mais des réponses qu’il propose. Et ces réponses sentent très mauvais…

Le point a donc goûté au double “effet kiss-kool” du Net puisque son communiqué a également provoqué la colère du Net.

 

On aime parler de Bad Buzz ! Là, on est doublement servi…

0 comments

Trackbacks

Votre adresse email