Analyse du premier jour des soldes par NBS System

En exclusivité pour Locita, Philippe Humeau, CEO de NBS System, nous a transmis l’analyse des données de leurs serveurs ce premier jour de soldes. A ce jour, aucun hébergeur n’a transmis ce genre d’infos à un magazine…

Ces résultats reposent sur les analyses des « tuyaux » de la bande passante utilisée sur les routeurs de NBS System.

NBS héberge 1 200 sites dont 1 000 sites ecommerce. Les statistiques sont représentatives de l’activité globale. Certains ecommerçants font x3, le plus extrême x5, la moyenne x2 en terme de visites. Pour un ordre d’idée, un premier jour de soldes chez NBS System génère environ 60 Go de Logs, contre 30 en temps normal. Avec l’obligation de conserver pendant 1 an la totalité des données, cela représente  plus de 10 To stockés…

Premier graphique : différence entre J1 et J2 pour les soldes

Tout se joue le premier jour où on observe un facteur multiplicateur de 2 par rapport aux autres jours et le second, c’est +50% « seulement ».

En Janvier, on était plus à x3 sur le premier jour.

Le début du pic commence à 7h (normal) et monte en puissance jusqu’à 10h où on prend le premier plateau. Ensuite on a un deuxième rush à 13h, jusqu’à 14h (la pause de midi) puis un dernier rush dont l’heure dépend de la météo. Hier en l’occurrence, il faisait beau, ce pic a donc commencé à 20h45h et il amène à la plus haute crête de la journée, le surf à la maison, qui fait un pic à 22h00.

Deuxième graphique : analyse en détail

On y voit bien la monté en puissance heure par heure :

1 : Celle de midi

2 : Décroissance tranquille dans l’après midi. De 19 à 20h30, il fait beau, les internautes vont boire un verre, pas d’activité notoire. En janvier, la météo n’était pas si clémente et on avait un trafic qui commençait bien plus tôt.

3 : Probablement un petit pic de consultation des offres par mobile, dans les transports, avant de rentrer à la maison faire du “vrai” shopping

4 : Le pic du soir

Pour comparaison, pour les soldes de janvier 2011, le trend est inverse sur l’après midi et le début de soirée, à cause de la météo :

Troisième graphique : l’effet repérage

En 1, un jour normal. Trafic de croisière.

En 2, la veille des soldes, les internautes viennent repérer les bons plans du lendemain et les infos diverses pour bien préparer leurs achats.

En 3, le premier jour des soldes : explosion du trafic !

En J-1, on a déjà +30% de trafic avant d’attaquer les choses sérieuses sur le premier jour des soldes qui lui est un doublage du trafic.

Les soldes d’été 2012 s’annoncent sous de bons augures pour le ecommerce !

Leave a Reply