Bientôt un vaccin contre l’obésité ?

Des scientifiques américains ont obtenu les premiers résultats d’un vaccin contre l’obésité testé sur des rats. Les résultats de leurs expériences sur des souris ont été publiés dans le Journal of Animal Science and Biotechnology.

Une simple injection a fait perdre 10% de la masse des rats. En effet, quatre jours après la première injection, les souris vaccinées, qui continuaient à recevoir une alimentation très riche, ont perdu 10% de leur masse corporelle, tandis que le poids des rongeurs témoins, soumis au même régime, n’avait pas diminué.

Le projet est fondé sur le fait que l’hormone de croissance associée à une protéine (IGF-1) accélère le métabolisme. En temps normal, ces deux molécules entraîneraient une perte de poids mais une autre hormone, la “somatostatine” bloque leur action. Les scientifiques ont donc modifié la formule de la somatostatine et l’ont injecté aux souris.

Pour Keith Haffer,

Cette étude montre qu’il est possible de traiter l’obésité par la vaccination. De plus amples recherches sont nécessaires pour étudier les effets à long terme de ce vaccin, mais cela permettrait aux professionnels de santé de disposer d’une méthode non chirurgicale et non médicamenteuse contre l’épidémie de surpoids.

De plus en plus d’enfants et de personnes âgées touchés.

Selon une étude réalisée en 2003 par l’Institut Roche de l’Obésité, 19% des enfants français sont touchés par l’obésité ou le surpoids. Après 65 ans, le taux d’obésité est le même chez les hommes comme chez les femmes (autour de 15%).

La France compte plus de 5,3 millions de personnes adultes obèses et 14,4 millions de personnes en surpoids (Enquête emploi Insee 2002, personnes âgées de 15 ans et plus).

L’obésité est un problème de santé publique et touche toutes les tranches d’âge et toutes les professions.

Crédits photos : Fotolia

Leave a Reply