Bilan ecommerce 2011 : des chiffres exceptionnels

Ce matin se tenait la conférence de presse de la FEVAD sur le bilan annuel du ecommerce en 2011. Des résultats très attendus en cette période de crise où chaque bonne nouvelle est accueillie avec enthousiasme par l’ensemble des acteurs politiques et économiques !

Des chiffres exceptionnels

La principale information qui en ressort est le bond spectaculaire des ventes en ligne, soit une hausse de 22% des ventes qui atteignent 37,7 milliards d’euros sur l’année 2011.

Des informations recueillies auprès des principaux sites marchands et sur le montant agrégé des transactions réalisées par les principales sociétés prestataires de paiement pour le compte de plus de 100 000 sites Internet.

Le ecommerce ne semble pas ressentir la dégradation économique qui affecte particulièrement la France depuis plusieurs mois. Une tendance qui se confirme notamment sur la période de Noël, avec 7,6 milliards d’euros dépensés par les internautes pour les fêtes de fin d’année, contre 6,3 milliards un an plus tôt.

Autre tendance en accord avec le commerce traditionnel, le panier moyen recule de 1% à 90€ contre 91€ en 2010. A l’occasion des fêtes de Noël 2011, il a atteint le point le plus bas depuis la mise en place de la mesure en 2006 à 86 euros. Une baisse compensée par l’augmentation du nombre de transactions : 420 millions de transactions contre 340 millions en 2010, soit 14 achats par acheteur et 1 250 euros dépensés par an et par acheteur.

Les leaders en petite croissance

Les sites du panel Fevad iCE 40 (qui permet de mesurer la croissance des sites leaders, à périmètre constant) ont vu leur chiffre d’affaires progresser de +11% sur un an. Le premier semestre a enregistré une croissance de 13%, mais celle-ci a ralenti au deuxième semestre, notamment touchée par la crise financière et la baisse des dépense des ménages qui a suivi.

Les sites de ventes de produits grand public progressent de 8%. Le développement des ventes d’habillement se poursuit avec +12% tandis que le rythme de croissance des produits techniques est stable avec +6%.

Le e-tourisme maintient un taux de croissance élevé avec une progression des ventes de +14% sur un an.

Le m-commerce explose

Les ventes sur smartphone et tablettes numériques progressent de façon spectaculaire sur l’année 2011. Les ventes sur Internet mobile des sites étudiés (ventes de produits et tourisme) ont progressé de 215% entre Noël 2010 et Noël 2011. Pour les sites concernés, les ventes sur mobile ont représenté 3% de leur chiffre d’affaires internet de Noël et 2% sur l’ensemble de l’année 2011.

Le panier moyen sur Internet mobile est 25% inférieur à celui réalisé sur le site.

Plus de 30 millions de cyberacheteurs français

Les Français réalisent de plus en plus d’achats sur le Net : une augmentation de 11% sur l’année 2011, soit 30,7 millions de e-acheteurs. Ce sont surtout les femmes qui achètent : +15% en un an. Les régions autres que l’Ile de France, voient quant à elles une croissance de 14% des ventes.

La confiance poursuit encore sa progression : 66,5% des internautes ont confiance dans l’achat en ligne vs 65% en 2010.

La barre des 100 000 sites est passée

Le chiffre symbolique de 100 000 sites de vente en ligne a été dépassé avec 100 400 sites marchands actifs recensés, soit une augmentation de 23% par rapport à l’an dernier et 18 000 nouveaux sites sur l’année 2011.

Parmi eux, on compte 29% de micro-sites avec moins de 10 transactions par mois, 44% de sites de 10 à 100 transactions/mois et 27% de plus gros sites avec +100 transactions/mois.

Depuis 4 ans, les sites moyens (100 à 1 000 transactions/mois) et les plus gros sites (+10 000 transactions/mois) sont ceux qui ont enregistré les plus fortes progressions. Depuis 2007, leur nombre a été multiplié par 3.

Le ecommerce résiste bien à la crise comme ces chiffres le prouvent une nouvelle fois. Une consommation en hausse, des chiffres de créations d’entreprises exceptionnels, des consommateurs satisfaits : le ecommerce sera sans doute un des facteurs clés de la relance économique française ces prochains mois.

2 replies to this post

Leave a Reply