Chroniques d’un jeune célibataire : Facebook et l’amour…

Il y a quelques mois, nous avons découvert la page Facebook : Chroniques d’un jeune célibataire. Une page pour une fois qui n’était pas liée à un site, une marque et surtout sans caractère publicitaire. Une page qui a compris que les fans viennent sur Facebook pour se changer les idées, partager leur point de vue avec la communauté et passer un bon moment.

Nous avons donc voulu en savoir plus sur le créateur et l’intérêt d’avoir créé cette page…

Locita – Qui se cache derrière le jeune célibataire ?

Nom : Chronique, prénom : Dʼun jeune célibataire, mais dans la vie de tous les jours on mʼappelle Emmanuel. Je suis chargé de communication à la ville de Dunkerque le jour et le reste du temps je suis très actif dans le monde associatif. Je le suis notamment par le biais de mon association Echange et Partage spécialisée dans le développement de projets pour les jeunes (danse, projets culturels…) et dans la sensibilisation aux atouts des médias sociaux pour les étudiants et le grand public. Je suis aussi bloggueur sur le ROI des réseaux sociaux où je publie régulièrement de nombreuses interviews de professionnels issus du digital et du web social. Et dans mon temps libre je suis danseur et professeur de housedance… Une multitude dʼactivités qui me permettent de vivre une vie à cent pour cent.

Locita – Comment tʼest venue lʼidée du projet ?

Après avoir vu Hitch ( je plaisante)… Jʼécrivais à la base sur les apports des médias sociaux dans une stratégie dʼentreprise, un sujet intéressant mais qui se veut très technique et dans lequel mon imagination et mes émotions avaient peu dʼintérêt. Je voulais alors écrire sur quelque chose de plus personnel afin que les personnes puissent ressentir mes écrits et sʼapproprier mes émotions. Étant célibataire, jʼai vu que ma situation et les expériences que je vivais au quotidien ou celle de mon entourage étaient une matière des plus intéressantes à utiliser… Je me suis mis à (tenter) écrire ma vision de lʼamour, puis jʼai élargi mes sujets dʼécriture à toutes les réflexions qui se rapportaient à lʼamour. Au plus jʼécrivais, au plus je découvrais des nouveaux sujets à explorer, comme si lʼamour se voulait être une source dʼinspiration inépuisable… De plus, jʼai pu remarquer quʼil nʼy avait pas énormément dʼhommes qui parlaient dʼamour donc je me suis dit que je pouvais peut être tirer mon épingle du jeu en jouant sur la sincérité, lʼhumour et les doutes auxquels chacun de nous peut faire face.

Locita – Pourquoi avoir démarré une page facebook ?

Jusqu’à preuve du contraire mes propos ne sont pas paroles dʼévangile et se veulent juste un ressenti à un moment T face à une situation émotionnelle ou une expérience de vie. Mon but nʼétait pas juste de donner du contenu mais de pouvoir interagir avec des personnes sensibles au sujet … Mon blog me le permettait de manière sommaire par le biais des commentaires, mais je souhaitais avoir un espace dʼéchange et de partage sur lʼamour et ses rouages… De plus différentes autres raisons mʼont poussé à utiliser Facebook dans le cadre de mon projet notamment :

  • Le souhait dʼavoir accès à une plateforme que je connaissais (ou du moins que je pensais connaître),
  • La possibilité de pouvoir toucher une audience large,
  • Avoir lʼopportunité de diffuser plusieurs types de contenus (vidéos, photos, textes),
  • Amener du trafic vers mon blog nouvellement créé,
  • Avoir une interaction réelle avec une communauté me permettant de créer de véritables liens avec mes potentiels lecteurs et fédérer un noyau dur de personnes intéressées par mes écrits (les premiers ambassadeurs de mon projet).

Le fait que Facebook est gratuit et que mon budget communication était inexistant a dû aussi peser dans la balance… Aujourdʼhui, je peux dire que jʼai, depuis le début de mon projet, la chance dʼavoir une communauté de personnes actives, enrichissantes et  intéressantes qui partagent régulièrement sur la page Fan leurs avis et leurs ressentis vis-à-vis de mes billets. Remettant en cause certaines de mes idées, toutes ces personnes apportent leurs avis, leurs expériences et leurs points de vue sur le sujet…

Certaines personnes sont mes ami(e)s de longues dates, dʼautres sont des personnes que je nʼai jamais vues mais avec lesquelles je prends plaisir à échanger sur tous les sujets liés à lʼamour.

Locita – Quels avantages présente le réseau social pour lancer un tel projet ?

Parce quʼaujourdʼhui un grand nombre de personnes utilisent Facebook et que mon sujet parle à tous … Facebook à lʼavantage de pouvoir créer un espace gratuit de communication et dʼinteractions et me permets entre autres de :

  • diffuser gratuitement à un public large mon contenu et mes idées …
  • réunir au sein dʼune même plateforme des gens de différents horizons (ami(e)s, lecteurs du blog, personne portant un intérêt à  lʼamour…)
  • créer un lien différent (un lien plus personnel) avec les individus qui suivent mes billets…
  • proposer des contenus différents du blog : des illustrations, des vidéos, des musiques, dʼautres profils sociaux ( mon twitter, mon slideshare ou mon pinterest). Des contenus différents qui se veulent être des privilèges pour ma communauté sur Facebook.
  • faire participer ma communauté par le biais de questions, de jeux concours et même de co-écriture de billets.
  • interagir quand je le souhaite avec ma communauté.
  • améliorer ma réactivité et mon authenticité (je peux parler tout simplement sans chercher à cacher ce quʼil y a au fond de moi).
  • un espace personnalisable qui me permet de réellement amener mes lecteurs dans lʼantre de mon esprit et de mon coeur  #momentpoétique

Locita – Quels retours en as-tu ? As-tu été contacté par un éditeur ?

Mes plus beaux retours proviennent des fans (que je ne cesserai jamais de remercier pour leurs implications)… Car j’ai la chance d’avoir une communauté qui s’exprime assez fréquemment sur le mur et qui m’apporte des sujets ou des situations sur lesquels elle souhaiterait que j’écrive. Cette communauté fidèle (c’est normalement difficile en amour) est composée de demoiselles qui me suivent depuis le début avec la même ferveur (ore-lee, lily, esty, aure-lia, 0 00 angelique, audrey,virginie, meryam, ma maman…), des personnes qui croient au projet encore plus que moi ( et ça parfois ça fait du bien). Je sais que j’ai de la chance d’avoir une communauté aussi active avec laquelle il est facile d’interagir sur tous les sujets dans une bonne ambiance.

Côté pro, j’ai tenté de faire des Chroniques d’un jeune célibataire un bel exemple de l’utilisation des médias sociaux avec la construction d’une véritable stratégie numérique. En effet, la page Facebook est la plateforme principale de promotion et d’interaction mais ne se veut pas la seule présence numérique de Chroniques d’un jeune célibataire… Chaque réseau social utilisé correspond à une communauté …

  • Le Tumblr Chroniques d’un jeune célibataire regroupe l’ensemble de mes écrits sur l’amour et est la base de mon projet
  • Le compte Twitter @LCDJC a pour but de partager des expériences et des tranches de vie d’un j0eune célibataire
  • Le compte Pinterest LCDJC reprend en images les différentes étapes de la relation amoureuse avec en prime un board collaboratif des plus belles musiques d’amour
  • Une chaine Youtube «chroniques d’un jeune célibataire» pour promouvoir les vidéos humoristiques de Chroniques d’un jeune célibataire
  • Un compte Slideshare pour mettre les présentations (Top 10, communiqué de presse) faites sur le thème de l’amour lors d’évènement.

Mon projet soufflera bientôt sa première bougie car l’aventure a commencé officiellement en décembre 2011, et fait son petit bout de chemin lentement mais surement. J’ai eu quelques pistes, je n’ai pas encore été contacté officiellement par une maison d’édition mais j’ai pris contact avec plusieurs d’entre elles… J’attends leurs retours. Je compte sur la viralisation de mon projet pour pouvoir aussi attirer l’attention des éditeurs. Mais je sais que même si je n’ai pas la chance d’être publié j’aurai d’autre moyens de pouvoir proposer mon ouvrage à ma communauté (livre blanc, applications, ou site participatif). L’édition, c’est un peu comme l’amour il n’y a pas de problèmes juste des solutions #pounchline.

Locita – Penses-tu que Facebook et les réseaux sociaux en général sont un canal marketing intéressant pour tester un projet, le lancer, faire connaitre son entreprise… ?

OF COURSE ! A partir du moment où l’on répond à ces cinq mots : Comprendre, préparer, se lancer, écouter, analyser, adapter. Il faut juste ne pas se précipiter et savoir réellement ce que l’on souhaite atteindre comme objectif sur chaque média social. L’erreur la plus courante est d’être sur tous les réseaux à la fois et de réfléchir à ce que l’on souhaite faire lorsqu’on est dessus… Les médias sociaux se veulent être un outil performant à partir du moment où l’on comprend l’utilité et les codes de chacun. Ils se veulent efficaces lorsqu’on a pris le temps de se préparer (établir une véritable stratégie), d’écouter et d’analyser afin de comprendre au mieux les dysfonctionnements de notre communication et les comportements et les attentes des individus, d’établir les défauts de nos présences afin de mieux nous adapter.

Dans mon cas, même avec une stratégie initiale pour mon projet, j’ai pu voir que mes fonctionnement et mes objectifs du début avaient été modifiés par le comportement des membres de ma communauté. Il est essentiel de ne pas oublier un règle essentielle : les réseaux sociaux ne sont pas un outil marketing mais un potentiel humain qui se gagne par le respect, la transparence et l’authenticité.

Locita – Petite question + fun : penses tu que l’amour puisse se trouver sur Facebook ? 🙂

Est ce qu’il y a des endroits pour tomber amoureux (si tu en connais dis le moi je suis preneur) ? Donc pourquoi pas … il est possible de tomber amoureux au coin d’une rue alors pourquoi pas sur Facebook on ne sait jamais ce qui peut arriver. L’avantage sur Facebook c’est que si je tombe amoureux, je pourrais directement la liker…

Leave a Reply