Hug Avenue prône l’action et le local (sponso)

Face à la démultiplication des sites de rencontres, difficile de s’y retrouver. Hug Avenue, a décidé de faire de l’action son cheval de bataille grâce à un dispositif particulier et une campagne de communication pour le moins originale.

Il y a ceux qui encensent le girl-power en laissant le seul choix aux femmes que ce soit dans leur nom ou leurs pratiques. D’autres se font les apôtres de l’adultère en affichant clairement la couleur, même au dos des bus. Hug Avenue a décidé de ne pas jouer le tableau de la « niche de la drague » mais plutôt de faire du généraliste dans l’action.

Fort de déjà 300 000 membres, Hug Avenue propose des rencontres géo-localisées sur le thème « rencontrez des personnes près de chez vous, et qui vous ressemblent ». Ainsi, on peut voir directement sur une carte, la position des membres qui nous entourent. Le site se targue de permettre à des gens qui vivent à deux pas les uns des autres de se rencontrer sur Hug Avenue alors qu’ils n’en auraient jamais eu l’occasion ailleurs. Par ailleurs, le site avance que le fait d’être proche géographiquement engage les protagonistes à se rencontrer de visu plus facilement et ne se pose qu’en « facilitateur de rencontres réelles ».

Pour promouvoir ce service et mettre en avant cette démarche, Hug Avenue lance sa première campagne publicitaire, sur le modèle de la frite McCain. Après « c’est ceux qui en parlent le plus qui en mange le moins » voici « Les rencontres, il y a ceux qui en parlent et ceux qui en font ! ».

Simple et efficace, mais surtout accompagné de 4 spots publicitaires signés Hug Avenue, qui jouent à la fois la carte de l’humour et du ridicule pour convaincre. On retrouvera donc trois personnages, la jolie brune mais bien blonde d’esprit, le bogosse un peu niais avec son « c’est vrai ! » et le loser qui s’affiche aussi bien dans son attitude que dans sa tenue. Pourtant, au final, tout le monde est gagnant.

Et ça marche puisqu’ils ont déjà été visionnés par plusieurs dizaines de milliers de personnes.

Dernier essai à mettre à l’actif d’Hug Avenue : Essayer de nous faire croire que « pécho » est synonyme de séduire (voir l’astérisque de la vidéo). Bien tenté !
On vous laisse juge.

Leave a Reply