IDN ou les noms de domaines accentués par l’AFNIC

Le 3 juillet prochain, l’AFNIC lance l’enregistrement des IDNs (Internationalized Domain Names).

Concrètement, cela signifie que chacun pourra enregistrer un nom de domaine comportant de nouveaux caractères tels que le é, le ç ou le eszett allemand.

Jusqu’à présent, les noms de domaines ne peuvent pas comporter de caractères accentués ou diacritiques (ç par exemple) d’où une limitation dans le choix des noms de domaines (NDD).

Prenons l’exemple des maçons, ils ne peuvent pas déposer maçon.fr ou maçons.fr.

Seul le NDD macon.fr est disponible. Malheureusement pour eux, c’est la ville de Macon qui l’a pris, et on comprend pourquoi.

A partir de mai 2012, les maçons pourront avoir leur NDD propre. Des arbitrages (règle de grandfathering par exemple) seront parfois nécessaires car tout le monde n’a pas une légitimité pour acquérir un NDD particulier.

Le planning de lancement des IDNs

L’ouverture à l’enregistrement des IDNs, gérés par l’AFNIC, se fera en deux temps :

  • Le 3 mai 2012, sera lancée la sunrise avec règle de grandfathering, qui permettra aux entreprises et particuliers de préempter les versions internationalisées de leurs noms de domaine ASCII.
  • Et à partir du 3 juillet 2012, l’enregistrement des noms de domaine internationalisés sera ouvert à tous, avec attribution suivant la règle du “premier arrivé, premier servi”.

Les 6 extensions opérées par l’AFNIC, le .fr (France), le .re (Réunion), le .tf (Terres Australes et Antarctiques françaises), le .wf (Wallis et Futuna), le .pm (Saint-Pierre et Miquelon) et le .yt (Mayotte), pourront dorénavant être composés de 67 caractères contre 37 auparavant.

Jusqu’à présent nous avons adopté une vision franco-française, mais l’impact est plus important que cela. C’est l’ICANN qui pilote tout ce processus.

Les IDNs dans le monde

Les autres alphabets (l’arabe, l’Hangul – Corée, Hiragana et Kanji -Japon) vont enfin être gérés. La liste est plus longue.

On peut déjà imaginer que la domination de l’anglais va diminuer comme langue pivot de l’Internet pour le nombre de pages.

Par exemple, il est à prévoir que Baidu (site faisant partie du top 10 mondial), le principal moteur de recherche chinois va accorder une préférence au contenu dans les langues chinoises par exemple.

Afin que l’implémentation respecte des normes et fonctionne correctement dans le monde entier, l’ICANN a rédigé des lignes directrices pour la mise en œuvre des noms de domaine internationalisés qui en sont à la version 3.

Ces lignes directrices IDN sont une liste de normes générales que tous les registres de domaine haut de gamme (par exemple l’AFNIC ou Verisign) qui utilisent des IDN sont tenus de suivre basés sur des noms de domaine internationalisés pour les applications protocole standard (IDNA) venant de l’IETF (Internet Engineering Task Force).

Alors dans les starting-blocks pour réserver votre nom de domaine préféré ? L’auteur de ce blog va sûrement voir surgir un coffré.fr, il ne faudra pas confondre.

Sources : AFNIC, ICANN, Wikipedia

Crédits photo : AFNIC

Leave a Reply