Jux.com : découvrez une nouvelle manière de bloguer tout en images

Voici Jux.com : une manière totalement inédite de bloguer. Très intuitive et résolument épurée, son interface laisse une large place aux illustrations et à leurs légendes. La mise en page est splendide sur n’importe quel support grâce à un site entièrement “responsive” (c’est-à-dire dont l’affichage se redimensionne automatiquement à la résolution de l’écran). A mi-chemin entre Tumblr et Posterous, c’est une expérience déroutante de simplicité qu’il suffit d’essayer pour l’adopter ! Présentation.

Jux.com : ça consiste en quoi ?

C’est une expérience hybride entre le blogging et la curation. Certains diront qu’on ne peut pas vraiment y bloguer et d’autres que l’outil est trop limité pour pratiquer la curation comme on peut le faire avec Scoop.it, par exemple. Il faut plutôt l’entendre dans le sens de rassembler des éléments autour d’une passion particulière ou d’un sujet d’intérêt. Évidemment, Jux s’adapte mieux aux thèmes qui ont pour caractéristique principale le fait de posséder une forte identité visuelle. Pour les sujets dont c’est moins le cas, on préférera un outil de blogging assisté comme Tumblr, Posterous ou Flavors.me.

Qui a créé Jux.com ?

Le fondateur de Jux et principal investisseur est Mark Gorton. Inconnu? Pas tant que ça puisque avant de créer Jux en 2006, il fut à l’origine de la naissance de Limewire, un service de peer-to-peer bien connu de la génération Y. Jux, c’est donc une équipe d’une demi-douzaine de new-yorkais passionnés par les nouvelles technologies qui ont simplement décidé de concevoir quelque chose de plus intuitif, de plus beau et de plus facile à utiliser que ce qui existait déjà. Lorsqu’on les interroge sur leur recette, Ted Metcalfe, l’actuel PDG de la start-up répond avec humour :

C’est de l’OpenSource, des protections Creative Commons, du Javascript de très haut niveau, un peu de HTML et du CSS. On n’a jamais entendu parler de Flash.

Jux.com : comment ça fonctionne ?

Lorsqu’on crée une page sur Jux, on peut la remplir avec différents types de contenu : un article, une illustration, une citation, une vidéo, un slideshow ou un “countdown” (une énumération de faits). Le contenu peut venir de son propre disque dur, d’une adresse URL externe ou de la banque d’images de Flickr, au choix. La couleur ainsi que la taille des polices et du fond sont ajustables au moyen d’un curseur dédié. Il restera à l’utilisateur à signer son post à l’aide de son nom et/ou de son identifiant Twitter.

Le panneau de commande est ultra-simple bien que pourvu de l’essentiel. Il peut être déplacé dans la fenêtre de n’importe quel navigateur par un simple “glissez/déposez” :

Cette fenêtre de menu se décompose en 3 onglets :

  • Express Yourself” : qui concerne le choix de l’illustration et du texte d’accompagnement, ou inversement.
  • Stylize” : pour le choix de la taille des caractères, du type de police, des couleurs et d’un filtre à la manière d’Instagram éventuellement.
  • Set Options” : permet de signer et de dater son post et d’afficher ou non le logo de Jux (désactivé par défaut).

Jux.com ça ressemble à quoi ?

L’interface est minimaliste, les commandes peu nombreuses et tombent immédiatement sous la souris. Pas de publicité. Le logo de la start-up disparaît pour laisser vos créations s’afficher d’un bord à l’autre de l’écran. Ce n’est probablement pas adapté à tous les sujets, mais pour un photo-blog, un groupe de musique, une agence de tourisme, ou même un catalogue de produits, c’est une expérience qu’il convient d’envisager sérieusement. La recherche esthétique est perceptible.

Voyez les pages de quelques Juxers : Runner, Rock and Pearl ou la mienne, créée à l’occasion de ce test et consacrée à la ville de New York.

Si (comme nous) vous êtes séduit par la qualité du service proposé par Jux, devenez Juxer à votre tour. N’oubliez pas de nous donner votre avis et de nous envoyer le lien vers votre page Jux dans les commentaires ci-dessous.

3 replies to this post
  1. Hello. Je m’y essaie : https://40cents.jux.com/

    Interface simple et épurée. Par contre, le zoom d’aperçu est gênant car il coupe les photos. Globalement, il y a un problème sur les dimensions, pas de possibilité de redimensionner les images. De même, lorsque l’on met une citation, ce n’est pas elle qui apparait en majesté sur la home…
    Des petites choses qui me font dire que malgré la simplicité de la plateforme, Tumblr paraît plus modulable et donc plus intéressant, même pour un simple “book”.
    Jux devrait proposer des themes… Après, je conçoit que mon utilisation est particuliere car je ne mets pas “que” des photos.
    En tout cas, l’idée reste intéressante.

Leave a Reply