L’ avènement du Wi-Fi pour tous !

Wi-Fi-Hotspot

Wi-Fi-HotspotLe Wi-Fi a longtemps été considéré comme une technologie ayant un champ d’action limité. Depuis quelques années pourtant, ce réseau sans fil est devenu une solution complémentaire aux réseaux cellulaires pour les particuliers comme les professionnels. Son implantation se généralise dans les lieux publics et de nouveaux services parallèles se créent.

L’implantation du Wi-Fi dans le monde

Dû à l’omniprésence d’Internet et au changement rapide des modes de consommation, l’arrivée de la mobilité connectée est devenue une évidence. Il s’est écoulé plus de smartphones dans le monde que d’ordinateurs personnels en 2011 (487,7 millions contre 414,6 millions, selon une étude de Canalys). 2012 confirmera sans nul doute cette tendance.

Le “connected everytime, everywhere” trouve tout son sens avec le déploiement des réseaux Wi-Fi. Les internautes et mobinautes exigent une très bonne qualité de connexion en situation de mobilité, ce qui impose des réseaux interconnectés qui puissent délivrer un débit suffisant pour garder un confort de navigation acceptable dans les espaces publics

Aujourd’hui, le Wi-Fi s’étend dans un grand nombre de lieux partagés : les parcs, les restaurants, les magasins, les attractions touristiques (centres historiques, parcs d’attractions), les antennes de transports (gares, aéroports, trains ou avions).

Pas un jour passe sans qu’une compagnie aérienne ne propose le Wi-Fi à ses clients dans les aéroports ou en vol (Lufthansa, Turkish Airlines, Thai Airways, US Airways ou encore Emirates). Une expérience devrait être lancée par le groupe Air France-KLM sur deux de ses avions dès février 2013 pour mesurer l’appétence de leurs clients à une connexion Internet payante.

Selon une étude datant de novembre 2011 menée par la Wireless Broadband Alliance (WBA), le nombre de hotspots Wi-Fi dans le monde serait de 1,3 million et pourrait augmenter de 350% d’ici 2015,  pour atteindre environ 5,8 millions d’accès sans fil publics ! L’opérateur China Mobile serait même en train de déployer un million de hotspots Wi-Fi sur son territoire.

Wi-Fi hotspots

Le Wi-Fi partout, même là où on ne l’attend pas…

Wi-Fi dans l’espace : Virgin Galactic, la compagnie proposant des vols suborbitaux commerciaux (pour la modique somme de 20 000 euros), mettra à disposition de ses clients une connexion Wi-Fi instantanée. On pourra donc voir dans un futur proche les premiers check-ins et autres tweets intergalactiques !

Wi-Fi le plus haut : Telia Sonera, l’opérateur suédois de téléphonie, a mis à disposition plusieurs hotspots Wi-Fi le long de la montée de l’Everest. Le plus haut hotspot est localisé près du dernier point de rassemblement avant le sommet, à 5100 mètres d’altitude !

Wi-Fi du no man’s land : Il y a quelques années, la société Colorado a développé un réseau Wi-Fi alimenté uniquement par le soleil et l’a testé dans la ville de Boulder, dans l’état du Colorado au Etats-Unis. Ce “super Wi-Fi” permet aux archéologues, aux services de secours et aux militaires de se connecter à Internet dans des environnements difficiles.

Pourquoi le Wi-Fi ?

On peut effectivement se poser la question : quels sont les avantages d’une telle technologie par rapport aux réseaux cellulaires ?

Le Wi-Fi ne date pas d’hier. En effet, le terme Wi-Fi, contraction de “Wireless Fidelity”, a été utilisé pour la première fois et de façon commerciale en 1999. Comme mentionné en préambule, son utilisation était principalement cantonnée à un usage en intérieur. Les frontières sont tombées et les réseaux Wi-Fi se sont invités dans les lieux publics en connexion fixe pour ensuite évoluer vers des usages en mobilité connectée.

Connexion à travers le monde : La connexion Internet à haut débit ne se limite plus à une zone délimitée et privée. Que l’on soit dans un café, assis à une table de restaurant, en salle d’attente d’un aéroport ou à l’autre bout du monde, on peut bénéficier d’un accès rapide à Internet sans même à se soucier de sa couverture réseau ou de son dépassement de forfait. Le “data roaming” est d’ailleurs l’une des grandes préoccupations de l’e-voyageur à l’étranger. Qui n’a pas eu l’amère expérience de payer le double de son forfait pour avoir téléchargé deux applications sur son smartphone à l’étranger ?

Meilleure expérience de voyage : Le déploiement des réseaux Wi-Fi dans les lieux touristiques à travers le monde a permis de démocratiser certains outils au service des touristes et d’améliorer l’expérience utilisateur. On pourrait citer le QR code, sorte de code barre en deux dimensions, qui permet d’accéder à une information simplement en le scannant avec son smartphone. Les offices de tourisme sont de plus en plus friands de cet outil pour promouvoir l’histoire et la culture d’une ville, d’un pays. L’exemple le plus évocateur vient de l’office de tourisme de Lisbonne qui a eu la brillante idée de réaliser un QR code avec des pavés, ressemblant à une mosaïque à même le sol, dans le quartier de Chiado. Une fois scanné, le visiteur est automatiquement redirigé vers du contenu en lien avec l’histoire du pays. Ainsi, les réseaux Wi-Fi favorisent la recherche locale d’informations sur un lieu touristique, quelque soit l’outil utilisé.

Meilleure expérience d’achat : Marks & Spencer a lancé un nouveau projet en Angleterre : du Wi-Fi gratuit, des comptoirs équipés d’écrans pour visualiser le catalogue du magasin et passer commande, ainsi que des vendeurs équipés de tablettes numériques pour aider les clients dans leur décision d’achat. Les magasins (et plus généralement les marques) ne doivent pas sous-estimer le bénéfice que peuvent apporter les réseaux Wi-Fi dans leur relations clients (publicités ciblées, promotions).

Le Wi-Fi en magasin profiterait aux clients mais les revendeurs trouveraient aussi un certain avantage dans l’utilisation des réseaux sans fil. Les scanners de code barre permettraient de suivre facilement leur inventaire, d’améliorer les approvisionnements et l’affichage de prix. Apple l’a bien compris, car  la société utilise ces fameuses douchettes Wi-Fi dans ses Apple Stores.

Le Wi-Fi à disposition des secours d’urgence : Des chercheurs de l’Université technique de Darmstadt on réalisé une expérience dans les rues de leur centre-ville. Avec un logiciel détecteur de routeurs Wi-Fi, ils ont jaugés la densité des réseaux sans fil et ont détecté au total 1 971 routeurs, dont 212 publics et non cryptés. Avec une telle concentration de points d’accès, Ils ont pensés qu’il serait utile de les mettre à disposition des services de secours pour une durée limitée en cas de rupture ou de saturation des réseaux cellulaires. Selon ces chercheurs, les routeurs pourraient être équipés d’un bouton d’urgence que les secouristes pourraient actionner en cas de besoin immédiat pour leur communication interne et externe.

Le Wi-Fi au service des opérateurs mobiles : Afin de désengorger les réseaux et d’améliorer la couverture 3G, les opérateurs utilisent les points d’accès Wi-Fi de particuliers pour pallier une mauvaise captation du réseau cellulaire. Ainsi, par un système totalement transparent, les utilisateurs restent connectés à Internet par l’intermédiaire d’un point d’accès fixe en toute mobilité. SFR et Free ont initié le projet, d’autres opérateurs mobiles emboîteront le pas très rapidement, si ce n’est pas déjà fait…

Les problématiques du moment

Le Wi-Fi gratuit : Proposer le Wi-Fi public, c’est bien mais le proposer gratuitement, c’est mieux. Les structures mettant à disposition des réseaux Wi-Fi au grand public ne le font pas seulement pour nos beaux yeux mais demandent en général une contrepartie. Soit simplement sous forme d’accès payant, soit en recueillant des données personnelles qui seront utilisées ultérieurement (voir Goex – métro parisien). Ces systèmes opaques rendent souvent l’accès aux réseaux Wi-Fi difficiles. Nous sommes encore loin d’une connexion simple et non payante par simple activation du Wi-Fi sur son smartphone, tablette ou ordinateur portable.

Les chaînes hôtelières voient la manne financière qui résulte d’un paiement d’une connexion internet et se refusent, pour la plupart à fournir à leur client un accès gratuit au Wi-Fi. Marriott International, constatant la hausse des demandes d’accès gratuit à son réseau Wi-Fi, a décidé de rendre payant la connexion sans fil dans ses hôtels. A l’heure du tout numérique, ceci rentre en contradiction avec la volonté des voyageurs (et par extension des utilisateurs) à bénéficier d’un service gratuit d’accès à internet. Une étude récente de Zoover (site d’avis de voyageurs) auprès de 20 000 internautes montre qu’une majorité de voyageurs souhaitent un accès gratuit au réseau Wi-Fi sur leur lieu de vacances.

étude zoover Wi-Fi gratuit

Etude Zoover – Septembre 2012

Les ondes Wi-Fi, dangereuses pour la santé ? Les études menées jusqu’à présent ne permettent pas de connaître les effets à long terme. Le Criirem (Centre de recherche et d’informations indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques) dénonce malgré tout des effets nocifs sur l’organisme tels qu’insomnies, maux de tête, problèmes de peau dus à une exposition prolongée aux ondes Wi-Fi. Catherine Gouhier, secrétaire générale du Criirem, parle même d’une “méconnaissance totale des problèmes sanitaires que peuvent provoquer les nouvelles technologies…”. Il est vrai que certaines personnes souffrant d’électro-hypersensibilité montrent des symptômes liés à leur exposition aux ondes Wi-Fi.

Il faut savoir qu’un appareil Wi-Fi a une puissance d’émission de 30 mW, soit 20 fois inférieure à celle des téléphones mobiles (Source Wikipédia). Malgré la multiplication des appareils Wi-Fi et notre exposition permanente aux ondes, il n’y a donc pas de risques immédiats pour la santé. Pour preuve, ces nombreuses études menées par des organismes privés et publics.

Leave a Reply