Offres d’emploi : Facebook, nouveau concurrent de LinkedIn ?

D’un côté Facebook, le réseau social grand public leader dans le monde, qui vient de passer le cap du milliard de profils. De l’autre côté LinkedIn, le réseau social professionnel leader dans le monde avec près de 200 millions de profils. Au milieu, le marché convoité de la recherche d’emploi en ligne. Facebook vient de lancer une nouvelle application (Social Jobs) pour aller défier LinkedIn sur ses terres.

Cette nouvelle application permet aux membres Facebook en recherche d’emploi de se connecter aux postes publiés et aux recruteurs présents sur le réseau. Facebook annonce proposer entre 1.5 million et 2 millions de postes par le biais de partenaires comme Monster, work4labs ou BranchOut.

Social Jobs permet ainsi à Facebook de continuer à proposer de nouvelles offres, pour essayer de rendre l’utilisateur plus captif encore, et lui faire passer de plus en plus de temps sur le site.

Marne Levine, VP du réseau social, a déclaré que l’objectif de Facebook est de “relier les gens entre eux” et que chez Facebook, “on est très heureux de voir des développeurs tirer parti de la plateforme pour relier entre eux demandeurs d’emplois et employeurs potentiels”. Pour lui, cette démarche s’inscrit dans un “effort pour aider les gens à utiliser Facebook pour trouver un emploi”.

Une fonctionnalité similaire existe déjà sur LinkedIn. Il faut se rendre sur sa page d’accueil et consulter la rubrique “des offres d’emploi qui pourraient vous intéresser”. Si le profil est bien renseigné, les offres proposées doivent vous être très pertinentes.

Le cours de l’action de LinkedIn a chuté de 3.7% à l’annonce de Facebook. De son côté, celle de Facebook a grimpé de 13%.

Alors, Facebook concurrent sérieux de LinkedIn ou pas ? Trop tôt pour le dire. Ce qui est clair c’est qu’aujourd’hui, LinkedIn reste LA référence du secteur et que Facebook a du mal à s’imposer comme plateforme professionnelle pour les utilisateurs. LinkedIn dispose d’une certaine ancienneté et d’une forte légitimité dans ce business. D’ailleurs, un cabinet de chasseurs de tête vient d’annoncer qu’il allait davantage se concentrer sur LinkedIn en remplacement de sa base de CV. Cependant, il faut prendre en compte que chez les étudiants, Facebook est beaucoup plus présent que LinkedIn. Cela pourrait donc bien être une opportunité pour le réseau de Mark Zuckerberg d’en augmenter les usages professionnels.

Leave a Reply