Person of Interest : Big Brother is watching

Mercredi 6 mars, sur TF1, vous pourrez découvrir une nouvelle série très réussie qui joue sur l’omniprésence de la technologie au quotidien : Person of Interest.

Tous les ans, les télévisions américaines regorgent d’idées et nous innondent de nouvelles séries. Mais depuis deux ans, il en est une dont le succès de tarit pas.

Le pitch : Après le 11 septembre, Harold Finch fabrique une machine qui permet de traquer tous les faits et gestes, partout, tout le temps, grâce au recoupement de tous les ordinateurs, toutes les caméras de vidéosurveillance, les webcams persos et autre matériels technologiques reliés à Internet. Cette machine détermine les menaces pour la sécurité américaine mais donne également l’identité d’individus qui vont commettre ou subir un crime violent.

Négligés par le gouvernement, ces individus sont laissés de côté. Mais Harold ne supporte pas l’idée de laisser mourir des innocents alors il va recruter un ancien agent des forces spéciales, John Reese, au bord de la déchéance, pour l’aider.

Extrêmement bien ficelée, on doit cette série au scénariste Jonathan Nolan (Memento, The Dark Knight), et au producteur J.J. Abrams (Lost). Joli cocktail, surtout lorsqu’on sait qu’Harold Finch est campé par Michael Emerson, l’énigmatique et terrifiant Benjamin Linus de Lost.

Suspense, intrigue, mystère, technologies, crimes, Person of Interest a tout pour plaire et parvient à nous accrocher.

Dommage que TF1 ait, une fois de plus, choisi de programmer 3 épisodes par mercredi (20h40) sur les 23 que compte la Saison 1. En huit semaines ce sera réglé.

Il serait temps de faire des soirées, comme aux Etats Unis, avec trois séries différentes qui se suivent. Rappelez-vous la Trilogie de M6 le samedi soir !

Bande annonce :

YouTube Preview Image

0 comments
Votre adresse email