RebelMouse, la page d’accueil sociale, entre agrégateur de contenu et outil de curation

RebelMouse est le nouveau projet de l’ancien CTO (directeur technique) du Huffington Post, Paul Berry. Ce service se présente sous la forme d’une page d’accueil regroupant toutes vos activités sur Facebook et Twitter, les agrégeant à la manière de Pinterest. RebelMouse est un hybride entre vitrine social media type about.me et outil de curation.

Chaque tweet, chaque post sur Facebook se retrouve affiché sous la forme d’un encadré sur votre page entièrement paramétrable, aussi bien sur le fond que sur la forme : textes des entêtes, image d’aperçu, post à la une, etc.

Votre page représente votre présence sur les réseaux sociaux, qu’il est possible de personnaliser en profondeur afin d’idéaliser l’image que l’on veut donner à travers les différents contenus partagés (articles, images, vidéos). De plus, il est possible d’ajouter de nouveaux contenus, externes à vos profils sociaux, grâce au bouton «Stick it !» proposé dés l’inscription. On peut ainsi créer des pages à volonté et les gérer depuis un même dashboard, mais la fonctionnalité est encore en cours d’amélioration.

L’image donné par Paul Berry est d’ailleurs bien choisie : «C’est comme se regarder dans le miroir pour la première fois», TechCrunch ajoute «vous voudrez probablement passer quelques secondes à vous recoiffer».

L’intégration à Facebook et Twitter permet donc de partager, répondre et retweeter les contenus directement depuis la page. De plus, pour chaque post, des statistiques à la Google Analytics sont disponibles pour voir le nombre de clicks et visites ainsi que le potentiel de viralité sur les réseaux sociaux. Prochainement, le site compte permettre le partage de ces posts dans un flux d’activité regroupant les contribution des autres utilisateurs, à la manière de Pinterest.

Enfin, le potentiel est intéressant pour les marques et sites éditoriaux car RebelMouse donne la possibilité de lier des pages Facebook à un «site». Même si la fonctionnalité n’en est qu’à ses débuts (tout comme le service), il sera bientôt possible d’avoir de multiples administrateurs pour ces pages et ainsi exploiter les opportunités marketing de RebelMouse. Mais encore faut-il que le site se «socialise» avec notamment une fonction follow ou un système d’amis, pour permettre de suivre ces pages préférés et ainsi en faire un véritable outil de veille et curation.

RebelMouse a ouvert il y a une semaine et compte déjà plus de 10 000 inscrits. Il y a fort à parier que ce soudain succès apportera le feedback nécessaire à l’amélioration du service.

Leave a Reply