Recherche d’appartement sur Internet : quelques précautions

En recherchant un bien immobilier sur Internet, notamment sur certains sites de particuliers, il peut arriver d’avoir de mauvaises surprises. Voici quelques conseils :

Si le bien proposé vous semble l’être à un prix dérisoire par rapport au marché, il y a des chances que ce soit une escroquerie : ou le bien en question présente des vices non apparents sur une photographie (voisins bruyants, problème de plomberie, etc.) ou il s’agit d’un appât.

Certains signes ne trompent pas : lorsque le bailleur vous explique qu’il est à l’étranger, qu’il vous demande certaines informations très précises avant de fixer un rendez-vous, méfiance. Ces escrocs n’hésitent pas à vous fournir une histoire très détaillée des raisons pour lesquelles ils cherchent à louer leur bien.

A titre d’exemple, certains expliquent qu’il s’agit d’une mutation professionnelle, d’une absence pour raisons médicales, d’un voyage humanitaire. Il ne faut pas hésiter à afficher la source du message afin de voir l’adresse IP de votre émetteur. Une fois que vous l’avez en main, tracez-la. Si l’adresse vous renvoie au Bénin, au Nigéria ou en Côte d’Ivoire, il y a de grandes chances que vous soyez la cible d’une tentative d’escroquerie.

Si votre potentiel bailleur vous demande un mandat “cash”, un chèque postal, un mandat Western Union avant de visiter l’appartement, fuyez. Aucun bailleur de bonne foi ne demande d’argent avant une visite. N’envoyez pas d’argent, vous ne le reverrez jamais.

N’hésitez pas non plus à analyser de près les photos reçues : en les étudiant, vous vous apercevrez que très souvent, elles ont été prises dans différents endroits et qu’elles ne portent pas de métadonnées concordantes.

Regardez attentivement les emails reçus. Nul n’est à l’abri d’une coquille, d’une faute de frappe, d’inattention mais certaines erreurs peuvent vous mettre la puce à l’oreille. Par ailleurs, l’adresse et les coordonnées peuvent être manquantes. Un bailleur de bonne foi vous fournira des coordonnées complètes. A l’inverse, certains prêchent par excès de confiance et peuvent vous fournir une adresse précise qui se trouve être une ambassade, une administration. N’hésitez pas à interroger Google et Google Maps.

Plusieurs articles ont fait état de cette technique : en plus des sites de rencontres, des emails vous promettant une part d’héritage si vous aidez une personne à le toucher, les escrocs ont vu dans la crise du marché immobilier parisien une façon de continuer à s’enrichir illégalement.

Que faire lorsque l’on repère une tentative d’escroquerie ?

Imprimez les emails reçus ainsi que la source des emails ou du moins l’entête dans lequel est affiché les éléments nécessaires à une identification. Notifiez le site sur lequel vous avez vu l’annonce que cette dernière est une tentative d’escroquerie. Si votre escroc vous a envoyé un email avec d’autres personnes en copie, prévenez ces personnes. Il existe également certains sites recensant les escrocs avec les noms, prénoms, adresse email et localisation.

Notifiez la tentative d’escroquerie ici.

Écrivez ensuite au Procureur de la République. Dans ce courrier, expliquez clairement et synthétiquement les faits, les éléments que vous avez trouvé, les éléments que vous avez pu envoyer. Si vous n’avez envoyé aucune donnée personnelle à l’escroc, ce passage peut être facultatif. Mais si vous avez donné – pensant avoir affaire à un bailleur de bonne foi – votre nom, votre prénom, votre adresse ou toutes autres informations personnelles, contactez le Procureur de la République en mentionnant le fait que vous avez donné certaines informations.

Pourquoi cette précaution ? Ces réseaux ont tendance à diversifier leurs activités et vous n’êtes malheureusement pas à l’abri d’une usurpation d’identité dans un but délictuel. Il faut donc vous prémunir par avance de toutes accusations pénales ou civiles.

Par ailleurs, en raison des prix proposés dans les arnaques immobilières, ce sont souvent les plus précaires qui se font avoir, il est donc important de se prémunir par avance.

2 replies to this post
  1. Bonjour, c’est pourquoi il est préférable de faire appel à un professionnel de l’immobilier comme 68 % des acquéreurs le font déjà http://goo.gl/VtVG4

  2. Malheureusement, il n’y a pas que du bon sur internet. Toutes les offres trop alléchantes sont souvent synonymes d’arnaques. Il en va de même pour le matériel hi tech, iPhone, etc (même si dans ce cas les dommages sont moins considérables que dans l’immobilier). Merci en tout cas pour cet article qui nous invite à être attentifs…ensemble 😉

Leave a Reply