Scan.me libère le QRcode qui est en nous !

À la question : savez-vous ce qu’est un QRcode ? La plupart d’entre vous saura répondre avec plus où moins de précision. Mais si on vous pose la question : Pouvez-vous scanner tel QRcode, là, tout de suite ? Le bilan risque d’être bien plus mitigé. Pour diverses raisons, une majeure partie d’entre nous n’est pas en mesure d’en scanner si facilement que ça.

Garrett Gee, Ben Turley et Kirk Ouimet, une bande de jeunes copains de l’Utah sont en passe d’inverser cette lacune avec leur Start-up et de donner un coup de fouet à ce petit carré insolite qui est censé faire le lien entre monde réel et monde digital. Leur outil : scan.me

Rangez ce QRcode que je ne saurais scanner…

Une étude parue en novembre 2011 sur le site digitaltrends.com, (Infographie) menée auprès de 500 jeunes sur 24 campus américains, révélait les faits suivants  :

  • 81% d’entre eux possédaient un smartphone.
  • 80% étaient familier avec le concept du QRcode.
  • Seuls 21% étaient capables d’en scanner un à la demande !

La question qui leur fut ensuite posée était s’ils pensaient utiliser un QRcode dans le futur, et pas moins de trois quarts d’entre eux répondirent par la négative. Lorsque l’on sait que la tranche la plus à l’aise pour utiliser ce type d’outil est celle des 18/24ans, on peut s’interroger sur l’efficacité du dispositif.

En définitive, ces codes semblent être une invention intéressante pour le grand public, mais le manque d’expérience d’utilisation consécutif à divers facteurs réduit cet intérêt qui n’est pas aussi évident qu’il pourrait l’être.

En réalité, le réflexe du scanning n’est pas installé dans la population entre autres par manque d’un outil vraiment simple et mais puissant à utiliser de façon ludique et stimulante.

Car c’est bien le problème de certaines technologies : elles peuvent être présentes sur le marché pendant des années sans réellement susciter d’enthousiasme jusqu’au jour où un petit gars un peu plus doué que les autres débloque la situation avec un outil qu’il aura voulu élaboré, mais très simple d’utilisation. Les créateurs de Google sont de cette trempe, ayant fait d’un moteur de recherche d’une monstrueuse complexité un simple champ de texte à remplir accompagné d’un bouton. On connaît la suite…

Garrett Gee, le plus jeune entrepreneur du Top 100 de l’Utah a compris avant tout le monde qu’il manquait un maillon dans le système du QRcode et a initié avec ses amis un outil qui le rendra sans doute bien plus populaire et bien plus “sexy”.

Mais qu’est ce que “Scan” ?

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=CSIJGNBHjXw[/youtube]

Scan est une application disponible pour les plateformes IOS et Android, d’une utilisation simplifiée au maximum. La version Lite est dédiée à l’utilisation grand public, disponible gratuitement, et vous permet de scanner n’importe quel QRcode avec une facilité déconcertante.

Le mode d’emploi ? Ouvrir l’application, passez simplement votre objectif devant votre QRcode sans appuyer nulle part et le tour est joué… What else ?

Le concept de Scan.me ne s’arrête pas là, et leur site web permet de créer une multitude de QRcodes avec des items innovants et variés pour particuliers et entreprises  :

  • Business Scan page : vous créez une carte de visite avancée avec votre photo, nom, description, bouton pour accéder à votre site web, téléphone, jusque trois boutons sociaux (Page Facebook, Twitter, Pinterest et bien d’autres), etc…
  • Personnal scan page : un Qrcode qui comme son nom l’indique générera une page de contact personnel, là aussi avec diverses options et boutons sociaux.
  • Social media action : ‘Scan to check-in‘ pour vous faire apparaitre sur Foursquare par simple pression d’un bouton / ‘Scan to like‘ pour liker directement une page Facebook / ‘Scan to follow‘, pour suivre sur Twitter  le contact du QRcode.
  • Et bien d’autres options à découvrir !

 

Le Qrcode que vous générerez est bien entendu stylisé, et vous pouvez en scanner un ci-dessous avec Scan pour essayer l’application  :

 

Cerise sur le gâteau, et pas des moindres : chaque QRcode généré bénéficie d’une interface d’analytics pour mesurer le nombre de scans, de conversion et autres paramètres.

Cela fait bien longtemps que les communicants de tous horizons se sont “emparés” du Qrcode et en multiplient les utilisations sous toutes les formes et tous les supports. Mais force est de constater que le scanning, lui, n’est pas encore un réflexe ancré chez les gens. Or, quel est l’intérêt d’une action de communication si le message est stoppé juste devant son récepteur ?

Vous l’aurez deviné, je suis convaincu que cette petite équipe menée par Garret Gee, fraîchement installée dans ses locaux de ‘Scan Francisco’ va bousculer l’usage du QRcode et le faire passer d’un rang assez marginal à un rang enfin très populaire !

Selon vous, la QRévolution semble-t-elle en ordre de marche avec Scan.me ?

Leave a Reply