So Chik 2 be Geek, les rencontres des talents et décideurs du numérique

Les soirées So Chik 2 be Geek sont un exemple parmi d’autres du dynamisme de l’écosystème numérique nantais. Volontairement décalée dans son intitulé, la dernière édition a eu lieu ce jeudi 27 septembre dans le restaurant Les Fonderies sur l’île de Nantes.

L’objet de cet évènement est de rassembler les startups innovantes et les professionnels de l’IT. C’est pourquoi, même si les inscriptions sont gratuites, elles sont obligatoires car l’agence Actance, spécialiste du marketing IT, du secteur B2B et organisatrice de l’évènement, vérifie que les inscrits correspondent bien à l’une de ces deux familles avant d’accepter, ou non, leur participation.

Faire se rencontrer deux univers

Cette condition qui peut sembler restrictive de prime abord permet à la soirée de jouer son rôle : faire se rencontrer deux mondes qui n’ont pas l’habitude d’échanger, les professionnels de l’informatique et les startupers. Pourtant s’il y a un point qui les réunit aujourd’hui, “c’est bien l’innovation” affirme Céline Josse, responsable marketing de l’agence organisatrice.

En l’occurence ces 2 publics étaient très bien représentés : des constructeurs (HP…), des éditeurs de logiciels (Clever Cloud, Emotic, Lengow, IBM, SAP, Succubus Interactive…), des intégrateurs (Evea Group,  Auguria…), des éditeurs d’applications web (Askom, Beemoov, Dicta Nova, Iadvize, Monnuage, Troovon, Tuttivox…) et des SSII (Bull, Business & Decision, Capgemini, Hardis, SQLI Agency…).

Au-delà de ce moment convivial, le but est de transformer la rencontre par la mise en place de projet, favoriser des réflexions communes ou tout simplement mieux se connaître.

Il est important de préciser que l’attractivité de cet évènement trimestriel dépasse les frontières de Nantes: venant tout droit de Rennes, l’agence de communication pluri-média MBA Multimédia et le créateur d’agent virtuel pour la relation client Askom, souhaitaient surtout “remettre de l’humain” dans les échanges à distance qu’ils peuvent avoir au quotidien. Pour ces deux acteurs rennais, venir à So chik 2 be Geek, c’est aussi cultiver son réseau et envisager des collaborations communes entre deux pôles numériques majeurs de l’ouest. D’autres entreprises d’Angers ou de La Baule avaient aussi fait le déplacement.

Cet évènement permet aussi à de jeunes structures telles que Dicta Nova (née en décembre 2011 et experte en analyse automatique et qualitative de données textuelles, en particulier sur Internet) de promouvoir leur offre, de peaufiner leur discours en les confrontant à des partenaires et autres acteurs du numérique.

Un dispositif en 3 temps dédié à la mise en relation

Si les échanges ont commencé dès le début de la soirée, c’est grâce au dispositif mis en place par les organisateurs. Ainsi, le site Internet de cet événement dispose d’une fonctionnalité très simple mais efficace : la demande de mise en relation. Chaque participant peut consulter la liste des inscrits et effectuer une demande de mise en relation afin de faciliter les rencontres le soir même. Dans un second temps, un email est ensuite envoyé à chacun : il récapitule les personnes que vous souhaitez rencontrer et les personnes qui cherchent à entrer en relation avec vous.

Enfin, le jour J, les organisateurs vous accueillent et vous fournissent une petite fiche papier avec les photos des contacts demandés (à vous de faire un tour d’horizon pour les retrouver) et une équipe de coordinateurs se chargent de faire le lien si vous êtes un peu perdu.

On peut regretter que le site Internet ne joue pas plus de rôle en aval de l’évènement afin de laisser par exemple la possibilité aux participants de faire un feedback ou de chercher à provoquer les rencontres qui n’ont pu être faites lors de la soirée. Et pourquoi pas également une application smartphone pour que les rendez-vous soient facilités au sein de la foule et à des endroits précis du lieu privatisé. Notons tout de même que cet évènement est dans un processus d’amélioration continue et le site n’a eu de cesse d’évoluer depuis la première édition en janvier 2010 afin de mieux répondre aux attentes. Même si le positionnement online de So Chik 2 be Geek est en cours d’évolution, le site web est de moins en moins une “page événementielle basique” et tend à être un “site à contenu et fonctionnalité à valeur ajoutée” annonce Céline Josse.

Et vous? Où étiez-vous jeudi soir ?

Leave a Reply