The Fancy : entre social et e-commerce

The Fancy, c’est un peu un melting pot de toutes les success story online. On y retrouve un dosage équilibré et malin de ce qui a marché sur les différents réseaux sociaux et les sites marchands.

Outre atlantique, le site de Joseph Einhom est considéré comme LE nouveau réseau social. Cette nouvelle plateforme devrait devenir un objet de convoitises important d’ici peu de temps. Même si la France ne lui apporte qu’un œil distrait pour le moment, la version française vient portant de voir le jour.

Coté Comité de Direction, The Fancy se donne toutes les chances de réussir en réunissant pas moins que Chris Hughes (co-fondateur de Facebook) et Jack Dorsey (fondateur de Twitter). Mais la place du site dans la cour des grands ne s’arrête pas là. François Pinault a investi 10 millions de dollars en octobre 2011, soit 10% du capital total. Bob Pittman (fondateur de MTV) et Ashton Kustcher (auteur) ont eux aussi insufflé de l’argent dans ce nouvel modèle d’achat novateur.

Des ambassadeurs et pas des moindres complètent ce tableau déjà glorieux : le rappeur Keny West a même visité les locaux de la start-up et rencontré la Direction pour ensuite en faire l’éloge.

Pour l’anecdote, Mark Zuckerberg (PDG de Facebook) a déjà un profil sous le pseudo Zuckd…ce qui en dit long sur le potentiel que représente The Fancy.

Les débuts de The Fancy

C’est en 2010 que la start-up voit le jour avec le lancement de son site communautaire social de shopping. Sur le principe de Pinterest, les internautes récoltent des images collectées sur le web en mettant en avant ce qu’ils aimeraient posséder.

Anecdotes surprenantes : The Fancy séduit d’avantage les hommes avec 60% de profils masculins, contrairement à Pinterest par exemple qui bénéficient de 80% de femmes.

The Fancy, c’est quoi ?

The Fancy se définit comme « un magasin, un blog, un magazine et une liste de souhaits. C’est un endroit pour découvrir des choses géniales, assembler une collection d’objets que vous aimez, recevoir les nouveautés des marques et magasins favoris et partager ces découvertes. »

Ceci résume assez bien le potentiel du site communautaire e-commerce. Avec 1,5 millions d’utilisateurs, c’est à ce jour la plus grande vitrine mondiale alimentée par les internautes.

Le catalogue est vaste, découpé en catégorie en fonction des attentes de chacun.

En quoi est-ce une révolution ?

Je le disais plus haut, The Fancy est un savant mélange de success-stories.

Sur le site marchant communautaire, vous pouvez « fancy », équivalent de « liker », ce que vous aimez, « suivre » les sujets ou les personnes qui vous intéressent, votre page d’accueil se présente un peu la manière Pinterest et vous pouvez acheter en toute simplicité comme sur Amazon. En d’autres termes : le meilleur de chacun.

Au-delà de ce coté simplicité et efficacité, The Fancy crée une nouvelle manière de faire du shopping. Jusqu’à présent, le modèle marchand sur internet se basait principalement sur la  recherche de l’internaute d’un produit ou d’un besoin sur la toile. Ici, c’est différent, le lèche-vitrine et les découvertes se font directement en ligne.

Pour info, si un objet d’une marque est « fancy’d » par un internaute, celle-ci est contactée par The Fancy, afin de lui proposer de mettre un lien vers son site marchand au plus vite. Ce modèle est gagnant-gagnant puisque cela amène de la visibilité à la marque et permet au site d’empocher 10% des ventes faites par son biais.

Selon les centres d’intérêts de l’internaute, il peut parcourir de nombreuses pages de visuels correspondants à des objets ciblés pour lui par des « curators ». Ceux-ci forment une communauté de CSP+ trendy qui répond au mieux aux recherches de chacun.

Comment s’inscrire ?

Rien de plus simple. Allez sur thefancy.com. Vous pouvez vous inscrire de 3 manières différentes. Soit de manière classique grâce à votre adresse email, en remplissant le formulaire classique. Vous pouvez aussi choisir de le faire soit grâce à votre compte Facebook, ou Twitter : ce qui vous permettra de lier vos « Fancy » à l’un ou l’autre des réseaux sociaux.

Vous pouvez ensuite accéder au site depuis votre ordinateur, votre tablette ou votre smartphone.

Leave a Reply