Wikipédia bientôt disponible par SMS

Afin de permettre à chacun d’accéder aux mêmes informations, Wikipédia pourrait prochainement permettre aux utilisateurs de téléphones mobiles ne disposant pas d’une connexion Internet, de recevoir les résultats de leurs recherches sur leur appareil grâce à un simple SMS.

Le service devrait être disponible dans quelques mois et permettre au plus grand nombre de disposer des informations présentes sur Wikipédia, source de connaissance libre alimentée par ses utilisateurs.

Jusqu’à présent, pour avoir accès à la base de données de la fondation Wikimédia, l’utilisateur devait disposer d’un ordinateur et d’une connexion Internet. Le projet au coût de 600 000 dollars opéré par la Fondation Knight – une organisation à but non lucratif de médias et de journalisme – devrait permettre d’accéder aux informations de Wikipédia par SMS.
Pour disposer de ce service, il suffira à l’utilisateur d’envoyer sa requête par SMS. Il recevra alors la réponse à celle-ci  au format texte, compatible avec son téléphone mobile.

Ce projet s’inscrit dans le cadre du programme Wikipedia Zero qui vise à rendre disponibles les services de Wikimédia aux connexions lentes ou limitées. Certains services sont désormais accessibles auprès de 330 millions d’utilisateurs en Russie, Europe de l’Est, Moyen-Orient et Afrique mais le projet reste encore très dépendant des donations et des partenariats avec les fournisseurs d’accès Internet et les opérateurs téléphoniques. La diffusion de connaissances va ici de pair avec la générosité dont ces partenaires sauront – ou non – faire preuve.

Wikipedia va-t-il limiter la connaissance aux possesseurs de téléphone portables ou penser à une alternative pour la téléphonie classique ? On peut en effet supposer qu’un utilisateur pourrait, dans la continuité logique de ce projet, accéder aux mêmes informations que les internautes et les mobinautes grâce à un serveur vocal dédié qui répondrait aux requêtes grâce à des mots clés pré-enregistrés. Après tout, certaines personnes ne possèdent pas, par conviction ou par manque de moyens, un téléphone portable mais disposent d’une ligne fixe. Affaire à suivre.

Crédit photo :Niccolo Caranti, terriem

0 comments

Trackbacks

Votre adresse email