3 Clés pour tisser l’innovation au sein de votre entreprise

Lorsque l’on se pose la question « Comment une entreprise peut-elle innover ? », la réponse peut être bien plus complexe qu’il n’y parait.

Cela peut être d’autant plus vrai dans le cadre d’une grande entreprise, aux processus complexes qui orchestrent chacune de ses activités et chaque relation avec son écosystème.

L’innovation est un processus itératif, c’est une évolution et rarement une invention. On le voit régulièrement : l’innovation vient d’une utilisation différente de technologies ou processus existants, dans un contexte différent. Alors que l’innovation est généralement associée à l’agilité, elle peut également se traduire par un processus relativement long.

Dans ce cas, comment organiser l’innovation dans une entreprise ? Quelles sont les clés pour rendre une entreprise innovante ? Comment organiser cette innovation à travers l’ensemble de l’entreprise lorsque certains départements ont déjà cette culture ?

De manière abusive, j’appellerai produit le résultat de votre cycle d’innovation. Cependant ce dernier peut aussi bien représenter un produit que vous mettrez sur le marché, un service, un processus ou une organisation.

De l’essai… à l’échec… à la réussite…

Le meilleur moyen d’avoir une bonne idée est d’avoir plein d’idées. L’innovation n’est pas un phénomène spontané qui se produit en une nuit.

Pour aboutir à un résultat, il faudra suivre plusieurs pistes et échouer à plusieurs reprises. Chaque échec doit être réintroduit dans le processus d’apprentissage et de perfectionnement, ce qui vous permettra de capitaliser vos connaissances et de construire votre produit sur une base solide.

Il est capital de se donner le droit d’échouer sans lequel peu d’innovations verraient le jour. Ce processus itératif doit vous permettre de construire une approche empirique de la meilleure manière d’approcher votre marché cible (modèle bouclé).

Au sein d’une entreprise, cela se traduit par la possibilité de recueillir des idées et de les incuber, sans garantie de résultats.

L’innovation : un processus

Malgré ce que l’on puisse dire ou penser, l’innovation est un processus structuré. L’idée originelle peut naître d’une étincelle. Mais la transformation de cet ensemble de pensées en un produit concret suit une démarche complexe et organisée qui vous mènera vers un succès ou un échec.

Albert Einstein disait : « L’innovation n’est pas le produit d’une pensée logique, mais son résultat est lié à une structure logique. »

Sans une organisation adéquate, une gouvernance et des évaluations régulières, votre idée a peu de chances de toucher les masses ou de se transformer en application concrète dans le monde réel. Tout au mieux, elle sera estampillée d’un label « théorie ».

Certains nous diront que l’innovation a vu le jour maintes fois dans des garages de la baie de San Francisco. Et je ne puis que rejoindre cette pensée. Cependant un processus ne rime pas avec « complexité ». Il n’est pas non plus la propriété des « grosses  corporations ». Il peut prendre des formes différentes en fonction du contexte et de la taille de l’organisation qui l’applique. Un processus n’est autre qu’une série d’étapes, avec un début et une fin, et des phases de décision. A chaque instant ou étape, vous devriez être capable de dire qui fera quoi et comment, et quels sont les ensembles de résultats attendus.

Afin d’innover, il est nécessaire de mettre en œuvre les processus permettant de transformer les différentes idées en résultats concrets.

L’innovation c’est aussi de la collaboration

Toute personne dans votre entourage a des idées. Certaines sont bonnes, d’autres ne méritent pas que l’on s’y attarde. Vous devez être aux aguets et à l’écoute de votre environnement. Il vous faudra recueillir les bonnes idées et les incuber.

Au sein d’une entreprise, il vous faut construire une boîte à idées permettant aux employés de vous faire part de leurs suggestions sur la manière d’améliorer leurs activités au quotidien (être plus agile, plus efficient, gagner en avantages compétitifs). Vos employés sont votre meilleure arme pour vous améliorer, et ils seront souvent les catalyseurs de vos plus grandes réalisations.

Un produit s’adresse avant tout à un marché (interne ou externe). Ainsi toute idée incubée doit être soumise à l’épreuve de test afin de recueillir un feedback. C’est un élément essentiel dans le cycle de  de création afin de mesurer le niveau d’adoption de la version courante, et d’améliorer votre produit avant de le rendre public. N’ayez pas peur d’exposer votre idée, de peur de la perdre. Si le risque de perte est élevé, c’est que votre idée n’est pas bonne (Voir les 5 forces de Porter: La menace des produits de substitution et la menace d’entrants potentiels).

Il ne faut pas hésiter à s’aider de son écosystème, comme mentionné auparavant, les gens ont beaucoup d’idées, et souvent de bonnes idées qu’ils n’hésiteront pas à partager avec vous. De plus, les différents profils de personnes vous permettront de vous enrichir de points de vue diversifiés, ce qui ne peut qu’être à votre avantage. N’oubliez pas que vos premiers clients sont votre entourage et vos employés.

En résumé…

Il n’y a pas de remède miracle pour devenir une entreprise innovante. L’innovation se rapproche de l’alchimie, complexe et intuitive, mais qui repose cependant sur un certain nombre de règles essentielles afin de favoriser sa bonne exécution. Et surtout n’hésitez pas à considérer beaucoup d’idées avant de n’en retenir quelques-unes.

3 replies to this post
  1. Article intéressant. L’innovation n’est pas une science et il faut essayer et recommencer si besoin jusqu’à finir avec une vrai idée, un vrai concept innovant et ayant de l’avenir.

  2. Exactement. Le principe d’innovation vient d’un cycle continu d’essais, de feedback, de réadaptation jusqu’à trouver le bon créneau. Et alors, on redémarre un nouveau cycle qui vise à affiner ce créneau ou à le diversifier.

  3. Je pense qu’on peut simplifier la notion d’innovation
    comme étant la capacité d’une entreprise à mettre sur le marché, de façon réussie, un
    nouveau produit/service/concept.

     

    Je suis persuadé qu’une démarche de KM, à laquelle
    l’article fait allusion sans la nommée ainsi, est l’une des meilleures
    façons de favoriser l’innovation au sein d’une entreprise.

     

    En effet, une démarche KM, dans sa dimension collaborative, permet
    de favoriser l’innovation des équipes en développant la capacité à travailler
    ensemble, à apprendre ensemble et à progresser ensemble. Elle permet, ainsi, de ne pas réinventer
    la roue en capitalisant sur les bonnes pratiques (réussites) mais, aussi, sur
    les mauvaises pratiques (échecs).

     

    Au plaisir de vous lire

Leave a Reply