83% des cyberconsommatrices choisissent internet pour le prix !

L’IFOP a réalisé une étude nationale très intéressante sur les « femmes et la cyberconsommation ». Cette étude, réalisée pour Direct Assurance auprès de 526 femmes internautes de 15 ans et plus, identifie les attentes de la clientèle féminine vis-à-vis des e-services et permet de mieux cerner les femmes dans leurs habitudes d’achat par Internet. Voici des chiffres frappants ainsi qu’un petit focus sur le secteur des assurances.

L’étude nous indique que 8 femmes sur 10 sont des cyberconsommatrices, 76% des femmes interrogées ont acheté un produit sur internet au cours des 12 derniers mois. Et 58% d’entre elles achètent au moins une fois par mois.

A la question « quels sont les avantages qu’offre l’achat en ligne ?», 83% des cyberconsommatrices répondent le prix ! En deuxième position, l’avantage « gain de temps » arrive bien après, cité par une cyberconsommatrice sur deux.

Si l’on s’intéresse à l’attitude d’achat de ces cyberconsommatrices l’on constate que 79% se font « plutôt en semaine », preuve qu’Internet est désormais considéré comme un réseau de distribution à part entière.

En dehors de l’usage professionnel et de la consultation de leurs e-mails, 64% des cyberconsommatrices, toutes classes d’âge confondues, consacrent, en moyenne, plus de 2 heures par jour à Internet. Les plus accros – qui totalisent 20% des cyberconsommatrices –y consacrent plus de 5 heures quotidiennement!

Le tourisme et les loisirs sont en tête des achats féminins sur Internet :

Tous les achats ne se font pas encore sur internet. Certains secteurs s’y prêtent mieux que d’autres. Selon l’étude, parmi les achats exclusivement réalisés sur internet, ceux qui emportent les faveurs des cyberconsommatrices : sont les billets de train (51%), les livres (46%) les séjours à l’hôtel ou les locations de vacances d’été (43%), les billets d’avion (43%) et les places de spectacles (40%) et 35% les vêtements.

Inversement l’étude met en avant que certains secteurs semblent plus hermétiques à l’achat en ligne. Tel est le cas du secteur automobile. En effet, au cours des 12 derniers mois, seulement 5% des cyberconsommatrices ont acheté une voiture neuve sur internet, et 8% une voiture d’occasion. Contrairement à l’idée reçue, seules 8% des femmes achètent leurs courses alimentaires sur Internet!

Une étude favorable aux comparateurs de prix :

Avant d’acheter sur Internet, les cyberconsommatrices se fient d’abord à leurs relations personnelles (62%) et sont ensuite sensibles aux avis de consommateurs et aux commentaires des clients (58%). Les comparateurs de prix bénéficient également d’un bon taux de confiance ! En effet, 85% des cyberconsommatrices considèrent que les comparateurs de prix sont très utiles pour aider à faire un choix entre différents produits et services.

Le recours aux comparateurs est quasi systématique (74%) s’agissant des produits high tech, des billets d’avion, des tours opérateurs et agences de voyage ; l’assurance (comparée par 32% des cyberconsommatrices) arrive au 6ème rang des produits et services comparés.

Les femmes et l’assurance directe : L’avantage « prix » de l’assurance directe séduit les cyberconsommatrices :

L’étude IFOP réalisée pour Direct Assurance, sur les habitudes des femmes en matière d’achat en ligne révèle qu’une cyberconsommatrices sur deux est prête à souscrire une assurance directe. En effet, la principale raison de souscription d’assurance sans intermédiaire physique est pour 45% des cyberconsommatrices : le prix ! Par ailleurs, 60% des cyberconsommatrices pensent que les assureurs sans agences offrent des garanties équivalentes, à celles des assureurs traditionnels et des mutuelles.

Les leaders d’opinions lors du choix d’un assureur:

Avant d’acheter un produit d’assurance 32% des cyberconsommatrices affirment utiliser un comparateur de prix d’assurance. En effet, 90% de ces utilisatrices considèrent qu’ils sont utiles pour aider au choix entre différents produits et services. Au cours des douze derniers mois, 67% les ont utilisés pour comparer des tarifs d’assurance automobile. Contre 42% pour des tarifs d’assurance santé et 36% pour des tarifs d’assurance habitation.

Après les comparateurs, les cyberconsommatrices se fient aussi à leurs relations personnelles (62%) et sont également sensibles aux avis de consommateurs et aux commentaires des clients (58%).

Conclusion :

Cette étude démontre que le prix, pour tout type d’achat confondu, est un critère important pour 83% des cyberconsommatrices. Le gain de temps, souvent invoqué, n’arrive que bien derrière, cité par une cyberconsommatrice sur deux.

L’attrait du prix se confirme pour les assurances directes, où 45% des cyberconsommatrices invoquent le prix comme raison principale de souscription. Il semblerait que cette convergence entre les attentes des cyberconsommatrices et les avantages qualité/prix que proposent les assurances directes permet à court terme une croissance de ce secteur. Selon l’étude, une cyberconsommatrice sur deux est d’ores et déjà prête à souscrire une assurance directe.

Crédits photos : Fotolia

Leave a Reply