Candyscovery, des friandises dans l’univers impitoyable des box : une box à gagner !

Thibaud Clément, globetrotter et entrepreneur, porteur du projet DODEQA : 12 mois, 12 villes, 12 objectifs, cloture son tour du monde qui donna vie à sa petite entreprise : Candyscovery, la box de confiseries.

Alors que le business model des box (ou subscription based e-commerce) est en pleine effervescence et rattrape tous les marchés (vins, gastronomie, thés, cafés, petites culottes…), les offres de beautybox qui ont démocratisé ce modèle et qui se multipliaient il y a encore 6 mois, ont subi rachats et fermeture pour voir subsister quelques acteurs de taille importante (Joliebox racheté par Birchbox, MaBoîteàBeauté par GlossyBox).

Au milieu de ces géants aux budgets publicitaires indécents et aux mécanismes logistiques bien huilés, Thibaud a fait le pari de prendre sa part du gâteau dans un tout autre domaine, encore vierge de concurrents.

Nous l’avons interviewé quelques jours après le repositionnement de son offre et il vous offre, à cette occasion, la possibilité de gagner une Candyscovery box à la fin de cet article.

Locita – Comment décrire Candyscovery en une phrase ?

Candyscovery, c’est une sélection de bonbons à thème, livrée chez vous pour 13€ par mois frais de port inclus !

Logo Candyscovery

Locita – Face aux beauty box et box de gastronomie qui fleurissent partout sur la marché et qui bénéficient d’importants moyens publicitaires, quelle stratégie de communication adoptes-tu ?

Nous sommes une petite structure et notre force, c’est la simplicité. Notre offre est simple et sans frais cachés : 13€ par mois frais de port inclus, pour de délicieux bonbons emballés soigneusement mais sans fioritures. Notre site est simple, avec un design coloré mais aéré et un tunnel de commande simplifié. Notre communication n’échappe pas à la règle : nous discutons beaucoup avec les blogueurs et les blogueuses que nous apprécions, soignons nos relations avec la presse et animons nos réseaux sociaux. Faire des économies sur notre budget marketing nous permet entre autre de ne pas surfacturer nos clients : c’est un avantage et surtout, une philosophie !

Locita – As-tu des concurrents en France/ à l’étranger ?

En France, nous n’avons pas réellement de concurrent direct, puisque nous sommes la seule offre de vente de bonbons par abonnement. Mais nous devons surveiller nos prix par rapport à l’ensemble des eCommerçants proposant des confiseries et nous savons que notre service est souvent comparé aux box gastronomiques, bien que très différentes.

A l’étranger, là encore, nous n’avons pas réellement de concurrent direct, même si Candy Japan propose une abonnement de bonbons exclusivement japonais à plus de vingt dollars par mois. Mais il y a fort à parier que de nouveaux concepts vont se développer dans les mois à venir !

Candyscovery box août Locita – On assiste à des rachats consécutifs sur le marché des beauty box, pionnières sur le marché des discoverybox et à des fermetures de sites web face à l’arrivée de mastodontes internationaux. Crains-tu de voir apparaître de gros acteurs sur ton marché ? 

Dans un environnement où la concurrence ne se situe jamais à plus de quelques clics, il n’y a pas beaucoup de solutions pour rester compétitif : ou bien on essaie de se battre sur les prix et dans ce cas-là on se heurte aux géants du web qui bénéficient d’économies d’échelle et avec lesquels on ne peut pas rivaliser ; ou bien on essaie de se différencier.

Se différencier, qu’est-ce que cela signifie ? Cela signifie soit que l’on vende des produits que personne d’autre ne vend sur le web, soit que l’on vende des produits disponibles ailleurs mais d’une façon unique. Chez Candyscovery, nous essayons de faire les deux : vendre des produits différents et le faire d’une manière unique, à travers un service, un site et une philosophie de marque qui nous sont propres. Notre galerie interactive, où les abonnés à Candyscovey peuvent poster des photos de leurs bonbons via Instagram, en est un bon exemple.

Si jamais un gros acteur du secteur décidait de se positionner sur notre marché, nous serions plus que ravis de travailler avec lui.

Locita – Tu viens de refondre ton offre. Dans quel but ?

Initialement, Candyscovery était un projet temporaire que j’ai lancé à l’occasion de mon tour du monde entrepreneurial, le Projet DODEQA. Je sélectionnais des bonbons artisanaux, fabriqués localement dans chaque ville que je visitais et les proposais sous la forme d’un abonnement à 20€ par mois. Une grande partie du prix était allouée aux frais de port, car chaque commande était expédiée individuellement. Cela limitait la quantité de bonbons par enveloppe à 200g ou 300g et réservait notre offre aux amateurs de friandises.

Plus le concept gagnait en popularité, plus je recevais de retours clients – abonnés ou ponctuels – expliquant que l’idée était bonne mais qu’elle serait encore plus attractive si le prix était moins élevé et les quantités de bonbons plus importantes. Fort de ces conseils, j’ai donc travaillé à une nouvelle version de l’offre, afin de satisfaire un public plus large. Nous proposons à présent une sélection de bonbons variant de 400g à 500g pour 13€ frais de port inclus. Les bonbons sont également plus variés : français ou importés, artisanaux ou industriels, classiques ou excentriques. Il y en a pour tous les goûts !

Candyscovery la box de bonbons

Locita – Es-tu seul à travailler pour Candyscoverybox ? Où en es-tu financièrement ? Quelles sont les prochaines étapes de ton projet ?

Mon amie Noémie, Spécialiste des Réseaux Sociaux, est en charge du community Management de Candyscovery : elle développe notre présence sur Facebook, Twitter, Pinterest et HelloCoton et gère nos campagnes publicitaires. De mon côté, je m’occupe du développement et de la maintenance du site, de la gestion des commandes et des relations avec le web et avec la presse.

Le projet, « bootstrappé » depuis sa création, a été rentable dès le premier mois et bénéficie d’une croissance organique. Nous nous développons à notre rythme, sans faire appel à des financements extérieurs et souhaitons continuer ainsi !

Nous venons tout juste de lancer la nouvelle version du site et du concept, ce qui a été une belle étape dans cette aventure débutée il y a à peine sept mois. Nous avons pour objectif d’atteindre les 300 abonnés d’ici à la fin de l’année. Une fois ce pallier atteint, nous envisagerons de nouvelles pistes de développement.

Locita – Quelles sont les principales difficultés auxquelles tu as fait face depuis ton lancement ?

Candyscovery bonbonsInternet a véritablement redistribué les cartes en matière d’entrepreneuriat : aujourd’hui, il n’est plus nécessaire de disposer d’un capital de départ important pour lancer un projet. En quelques heures et en quelques clics, avec une centaine d’euros en poche, il est possible de mettre sur pied une idée et de la tester concrètement, avec de véritables clients.

Lancer un projet, créer un site, ouvrir une boutique n’est donc plus en soi une barrière à l’entrée. En revanche – c’est là le revers de la médaille – il y a de plus en plus d’acteurs sur un marché donné et la concurrence est infiniment plus forte. Le défi n’est donc plus tellement d’avoir une idée ou de tester un concept, mais bel et bien de le développer, de le faire murir et de trouver des clients à moyen terme et à une plus grande échelle. L’eCommerce est un secteur en pleine croissance mais les marges sont faibles : il faut donc rivaliser d’ingéniosité au quotidien pour faire connaître son entreprise. Gagner en visibilité avec un budget marketing réduit, voilà quel est mon principal challenge au quotidien. Et je dois dire que j’adore ça !

Nous vous proposons de remporter une Candyscovery box en partageant cet article sur Twitter. Tirage au sort jeudi 11 octobre, bonne chance à tous !

Leave a Reply