Jeremy Lin, véritable phénomène des médias sociaux

Nous vous parlions récemment de la nouvelle star de la NBA, Jeremy LIN, meneur de jeu des New York Knicks. A seulement 23 ans, le basketteur américain d’origine taïwanaise provoque un cataclysme sur les parquets mais aussi le Web. L’engouement autour du jeune homme est tel qu’on peut prétendre qu’aucun athlète n’a jamais illustré le pouvoir des médias sociaux si rapidement.

#LINsanity : la folie LIN

L’effervescence autour de Jeremy LIN a donné naissance à un nouveau phénomène : LINsanity – la folie LIN. Véritable épidémie, LINsanity s’est propagée via les médias sociaux à vitesse grand V. Twitter, YouTube, Facebook et Pinterest ayant fortement contribué à sa viralité. Depuis le 4 février, la contagion ne cesse d’augmenter, les chiffres comme vous allez le voir sont impressionnants.

Des statistiques LINquiétantes

Entre le 4 février et le 17 février 2012 la page Facebook de Jeremy LIN a vu son nombre de fans passer de 46 711 à 682 087, soit une augmentation de 1460,22% en moins de deux semaines.

En parallèle le nombre de followers sur Twitter (@Jlin) était multiplié par 15 depuis son match contre les New Jersey Nets pour atteindre les 388 868 hier. Une côte de popularité qui explose littéralement comme le montre les graphiques ci-dessous:

Évolution du nombre de Like de jeremy LIN

A voir sur monitor.wildfireapp.com

Évolution du compte Twitter de Jeremy LIN

Jeremy LIN Twitter Counter

#LINsanity ne s’arrête pas aux USA ou à l’Europe puisque la Chine a également été touchée. La montée en puissance de Jeremy LIN a suscité un énorme intérêt et une immense fierté de revoir, depuis Yao Ming, un “asiatique” sur le devant de la scène NBA. À tel point d’ailleurs que sur Sina Weibo, équivalent chinois de Twitter, les chiffres sont simplement astronomiques : 1 651 000 fans pour le numéro 17 des Knicks ! C’est 4 fois plus que son nombre de followers sur Twitter.

Mais toute cette agitation autour du jeune garçon ne reste pas vaine et entraîne tout un business dans son sillage.

Effets secondaires

La première personne à ressentir les effets secondaires est bien entendu le principal intéressé. À l’origine sans contrat avec les Knicks il vient de signer pour un 1 an et 800 000$, une bouchée de pain quand on sait que le salaire moyen en NBA est de 5 millions de dollars. La marque LIN, quant à elle, est déjà estimée à près de 14 millions de dollars soit autant qu’un certain Kobe Bryant…

Autre bénéficiaire : la NBA. elle même. L’explosion de LIN a (re)donner une visibilité énorme à la NBA dans les pays asiatiques. Visibilité qui devrait conduire vers de nouveaux accords télévisuels.

Enfin, les véritables gagnants ne sont autres que les New York Knicks. Certains spécialistes estiment en effet que #LINsanity devrait booster les revenus de la franchise de 10 à 20 millions de dollars, soit plus de 20 fois le salaire du joueur…

Quel est votre avis sur le phénomène LIN ? Que pensez-vous de cet engouement sur les médias sociaux ? Où #LINsanity s’arrêtera-t’elle ?

Crédit photo: basketnews.net

Leave a Reply