Le phénomène SoLoMo s’invite dans le bilan e-commerce de Noël 2011

Pour cette cuvée e-commerce Noël 2011, plus de 25 millions de cyberacheteurs ont déferlé sur le web pour y réaliser leurs achats de cadeaux de fin d’année. Un chiffre issu de la 9ème édition du baromètre Fevad/CSA sur les achats de Noël. Chiffre équivalent à celui de 2010 mais avec un taux de satisfaction en hausse de 1 point, à 97%, par rapport à l’année précédente. Ce sont majoritairement des femmes, 84% versus 70% pour les hommes.

Des chiffres qui témoignent du développement du phénomène apparu récemment, appelé SoLoMo, pour social-local-mobile. Les réseaux sociaux s’invitent de plus en plus dans les décisions d’achat en magasin et sur le net. Les smartphones sont de plus en plus utilisés pour passer commande et s’informer sur ses potentiels achats.

Les internautes se servent du net pour préparer leurs achats en magasin, et 6 sur 10 ont réalisé au moins un achat de cadeau pour Noël sur un site d’e-commerce.

Grande tendance de ce Noël 2011, l’usage croissant des smartphones et tablettes pour surfer sur les sites de vente en ligne. 16% des internautes ont utilisé leur smartphone pour préparer ou acheter leurs cadeaux (contre 12% l’an dernier) alors que l’utilisation de tablettes a plus que doublé pour la préparation ou l’achat de cadeaux.

La part de marché d’internet pour l’achat de cadeaux de fin d’année continue de progresser: 44% des cyberacheteurs déclarent avoir acheté plus de cadeaux en ligne que l’année précédente et 43% autant qu’en 2010.

Concernant le phénomène du social commerce (12% des utilisateurs du web se sont rendus sur un réseau social), c’est Facebook qui se classe premier : 10% des internautes ont consulté une page Facebook pour préparer leurs achats alors que 4,3% ont consulté un compte Twitter d’enseigne ou de marque. Ce sont les 25-34 ans qui sont les plus gros utilisateurs (17%).

Ce sont les achats de livres qui arrivent en tête des achats, suivis par les jeux et jouets (hors jeux-video) ex-aequo avec les CD/DVD. La hausse des ventes de jeux et jouets est imputable au développement de l’offre sur le web : “pure-players” et sites multi-canaux proposent une offre de plus en plus intéressante pour les familles qui veulent éviter la cohue des magasins de jouets en période de Noël.

Les ventes de produits hi-fi/high-tech sont quant à eux en berne par rapport à 2010.

Autre phénomène, les achats ont été assez tardifs : 1/3 des acheteurs en ligne ont passé leurs dernières commandes après le 15 décembre. Ce sont massivement les hommes qui ont tardé à commander leurs cadeaux de Noël. La livraison à domicile est toujours privilégiée mais les points relais sont de plus en plus plébiscités.

Pour Marc Lolivier, délégué général de la FEVAD :

Ce résultat témoigne du niveau de professionnalisme des sites de e-commerce [...] Plusieurs records sont en effet tombés à l’occasion de ces fêtes. Les acteurs du e-commerce s’y étaient préparés.  Les résultats de l’étude montrent que leurs efforts ont été récompensés.

0 comments

Trackbacks

Votre adresse email