Mannequins : des suédois sans scrupules !

Isabelle Caro

Isabelle CaroAlors que va s’ouvrir la Fashion Week à Paris, l’AFP nous révèle une histoire sordide qui prouve encore une fois les dérives du monde de la Mode.

A Stockholm, une agence de mannequins suédoise a tenté de recruter des jeunes filles qui étaient soignées dans un centre spécialisé dans les traitements des troubles alimentaires…

Vous avez bien lu, une agence de mannequins allait directement dans un hôpital pour recruter des anorexiques. “Ils étaient à l’extérieur du bâtiment et attendaient que les jeunes filles sortent en promenade” a expliqué Anna-Maria af Sandeberg, directrice de l’établissement, à l’Agence de presse suédoise, TT.

Apparemment, les “spoteurs” connaissaient parfaitement les horaires et les habitudes de l’établissement et rien ne les arrêtait dans leur quête. “Une de celles qui ont été contactées était en fauteuil tellement elle était maigre”.

Cela fait plusieurs années que ces dérives sont pointé du doigt dans le milieu de la mode et, à ce jour, aucun code ne régit la profession de mannequin. Seul deux pays, l’Espagne et Israël, impose des critères de corpulence minimum pour qu’un mannequin puisse exercer.

Déjà en 2007, une campagne de publicité avait dénoncé les dérives de la mode (voir photo). Isabelle Caro (décédée en 2010) avait posé sous l’oeil d’Oliveiro Toscani et était devenu une icône des troubles alimentaires. Cette campagne avait été diffusée volontairement pendant la Fashion week milanaise.

0 comments

Trackbacks

Votre adresse email