Surf : Kelly Slater et Laird Hamilton font toujours la loi

A partir de quand est-on trop vieux pour pratiquer un sport ? En compétition, serait-ce lorsque les jeunes réalisent de meilleurs résultats et poussent les plus âgés vers la sortie ?

Dans le sport amateur, serait-ce lorsque les douleurs physiques l’emportent sur l’envie et la passion ?

Deux athlètes ne semblent pas se poser ce type de questions : Kelly Slater, 40 ans, surfeur le plus titré de tous les temps et Laird Hamilton, 48 ans, big wave rider.

L’éternel compétiteur

C’est en Floride, peu réputée pour ses vagues, que nait Kelly Slater et qu’il y fera ses premières armes. Très vite il se démarque et commence à remporter toutes les compétitions juniors. En 1991, il est à 19 ans le plus jeune surfeur à intégrer le World Championship Tour regroupant à l’époque les 44 meilleurs mondiaux.

Dès l’année suivante, il remporte le championnat en devenant  par la même occasion le plus jeune champion du monde de surf. La machine à gagner est en route et laisse peu de titres à ces concurrents. Ce surfeur, hier précoce, est depuis 2008 le doyen du circuit professionnel.

Fatigué par la compétition, il prend sa retraite en 1999 avant de revenir en 2003. En remportant le championnat l’année dernière, il totalise à ce jour 11 titres de champion du monde. Les rumeurs d’une nouvelle et dernière retraite resurgissent régulièrement depuis 2010… puis disparaissent en général après une énième victoire sur le circuit.

En s’imposant la semaine dernière au Volcom Fiji Pro, Kelly Slater remporte bien plus que la 4ème épreuve de l’année puisqu’il remonte en seconde place du championnat et reste en course pour son 12 ème titre mondial.

Durant la finale, Kelly Slater s’est retrouvé opposé au meilleur surfeur de la jeune génération, le brésilien Gabriel Medina, de 22 ans son cadet. Ce dernier n’a rien pu faire face à son idole qui l’a battu par un score de 18.16 à 10.87. Entre deux surfeurs talentueux, seule l’expérience pouvait faire la différence.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=RbA0ixA37Bo[/youtube]

L’Hercule des mers

Tous les surfeurs professionnels n’ont pas fait le choix de la compétition. Certains en quête de sensations se sont spécialisés dans le surf des plus grosses vagues de la planète : les fameux big wave riders.

Le plus connu de ces free riders est l’Hawaïen Laird Hamilton. Bien plus qu’un simple surfeur, il fait partie de cette catégorie des “Watermen” qui maîtrisent plusieurs sports de glisse aquatiques : surf, tow-in, longboard, funboard, stand-up paddle, foilboard… Et si Laird Hamilton excelle dans autant de disciplines, c’est qu’il en a inventé beaucoup.

Ce visionnaire, véritable Steve Jobs du surf, n’a qu’un objectif : trouver de nouveaux moyens de surfer des vagues et si possible des vagues toujours plus grosses. Pour atteindre cette ambition, Laird Hamilton s’enferme dans son garage pour créer de nouvelles planches.

Pour pouvoir atteindre ces vagues de large qui avancent très vite, Laird Hamilton et deux de ses amis eurent l’idée en 1992 de se faire tracter, initialement par un zodiac, puis par un jet-ski ; le tow-in était né.

Quelques années plus tard, Laird Hamilton transforma l’ “Air-chair”, une invention des années 60 de Mike Murphy, et créa le foil-board. Il s’agit d’un wake-board en dessous duquel est installé une dérive profilée en métal. La planche alors tractée par un jet-ski s’élève hors de l’eau et donne l’impression de voler au dessus de la vague.

There is no right or wrong way to ride a wave

Mais depuis quelques années, on voit surtout Laird Hamilton sur un stand-up paddle board. Il a remis cet ancien sport hawaïen au goût du jour pour pouvoir initialement surfer avec ses filles sur la même planche. Il s’agit en effet d’une longue et volumineuse planche de surf que l’on fait avancer à l’aide d’une pagaie. Le stand-up paddle se démocratise car il est plus facile d’accès que le surf et surtout praticable dans presque toutes les conditions.

La vidéo ci-dessous illustre toutes ces disciplines créées ou revisitées par Laird Hamilton.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=kI8v4x2ySqk[/youtube]

Laird Hamilton toujours à la recherche de nouvelles techniques de surf pense déjà à combiner le foil-surfing et le kite-surfing, c’est-à-dire remplacer la traction du jet-ski par une voile de kite-surf. Mais son projet le plus ambitieux est d’arriver à surfer sous la vague…

Les pépites comme Kelly Slater et Laird Hamilton étant très rares, leurs sponsors respectifs les considèrent comme les meilleurs ambassadeurs de leurs produits : Quiksilver pour Kelly Slater et Oxbow pour Laird Hamilton. Ces marques ne sont donc certainement pas mécontentes que ces deux papys surfeurs fassent un peu de résistance.

Crédits Photos et Vidéos : ASP, Oxbow, mpora.fr

Leave a Reply