[vidéo] Un artisan ruiné se met à nu

Yann Boëzennec, artisan marseillais, se met à nu pour raconter son parcours d’entrepreneur ruiné.

Qui dit entreprendre, dit prise de risques. Qui, en effet, est capable d’abandonner son emploi et de tout risquer pour travailler pendant des mois, voire plus, sans salaire, sans protection sociale et pour lancer une entreprise qui n’a que 50 % de survivre à sa cinquième année ?

Difficile de quitter le statut de salarié pour se lancer dans l’inconnu, dans l’aventure de l’entrepreneuriat. Comme le dit l’adage “On sait ce que l’on perd mais pas ce que l’on gagne”.

Yann Boëzennec, lui, a tout perdu. Victime du système, il appelle à l’aide en se mettant à nu devant vous. Une histoire touchante et une initiative qui illustre la situation de nombreux entrepreneurs français.

L’artisan, qui a ouvert en 2004 une société de prestations de services à Cadenet, retire un à un ses vêtements au rythme du récit de sa descente aux enfers et raconte comment l’administration l’a “complètement ruiné”. La faute au régime social des indépendants (RSI) qui lui a prélevé 17000 euros sur une année où il n’avait touché que 22000 euros. L’expression “y laisser sa chemise” devient réalité.

Entre la “hausse des cotisations sociales”, l’alignement “des revenus du capital sur ceux du travail” et l’alignement du statut d’auto-entrepreneur sur celui des entrepreneurs individuels, la colère gronde dans l’entrepreneuriat français.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=hV-Gkb6VtbA[/youtube]

Leave a Reply