Entre tradition et modernité : le sapin bruxellois 2012 partage le peuple belge

Le sapin de Noël installé cette année sur la Grand Place de Bruxelles divise le peuple belge. Si les fans d’architecture moderne semblent apprécier la structure électrique, d’autres souhaitent conserver la tradition du roi des forêt.

L’inauguration des plaisirs d’hiver 2012 a eu lieu mardi 4 décembre. Ce concept de fête de noël lancé il y a 11 ans dont l’ambition était alors de doter Bruxelles, capitale de l’Europe, d’un des meilleurs évènements de Noël et d’ainsi placer Bruxelles sur la carte touristique internationale, a présenté cette année sa nouveauté: le sapin de noël électronique.

Conçu par l’agence 1024 Architecture, l’ABIES-Electronicus est le sapin 2012 de Bruxelles. Cette sculpture moderne de 25 mètres de haut aux branches formées de cubes lumineux, scintille la nuit mais ne peut remplacer le traditionnel sapin de noël dans le cœur de nombreux belges.

Pierre Schneider, l’un de ses concepteurs, déclarait à sudinfo.be que “ce projet a été monté en 2010 à l’occasion d’un événement à Guebwiller, en Alsace. La ville nous avait donné carte blanche, et on s’est demandé comment réinventer ce symbole emblématique qu’est le sapin?” C’est ainsi que cette version 2.0 du sapin de noël a vu le jour.

Si l’idée n’est pas de choquer, cette installation ne plait pas à tout le monde. Rapidement, des illustrations fleurissent sur les réseaux sociaux et des rassemblements s’organisent pour réclamer le retour à la tradition.

Plus de 20 000 citoyens belges ont signé une pétition appelant au retour du sapin traditionnel. un grand rassemblement est prévu ce dimanche sur la place d’Espagne à Bruxelles. “Parce que NOËL fait partie de nos valeurs et celles de nos enfants nous exigeons qu’elles soient respectées! Et voulons voir se dresser un beau et grand sapin de noël comme il a toujours été!” Tel est le message que souhaite faire passer les participants à l’événement.

Seule consolation pour quelques belges, la noble cause que servira l’l’ABIES-Electronicus.  “La seule chose que je trouve belle là-dedans, c’est que les bénéfices que la visite de cette installation engendreront, seront reversés au samu social, qui vient en aide aux SDF, surtout pendant cette période de grands froids” déclare Alexandra M., jeune maman belge.

Notre sapin est une adaptation contemporaine d’une tradition née en 1521. Il s’inscrit dans le respect et la continuité de cette tradition mais en lui donnant un nouveau visage. Cela lui permet de rester vivante et de ne pas se figer sans quoi, elle ne se résumerait plus qu’à du folklore” déclare Pierre Schneider.

Pour ceux qui désirent voir l’ABIES-Electronicus, rendez-vous à Bruxelles avant le 28 décembre.

Crédit photo : © 1024architecture

 

0 comments
Votre adresse email