Parkadom lance le partage de parking géolocalisé

Trouver une place de parking relève de plus en plus du parcours du combattant. Certaines sociétés ne s’y sont pas trompées et proposent désormais un service pour aider les conducteurs à la recherche d’emplacement où stationner.

De plus en plus d’automobilistes et de moins en moins de places de stationnement publiques. C’était inévitable, les conducteurs perdent du temps et de l’argent en ne trouvant pas rapidement une place de parking disponible.  C’est en partant de ce constat que Parkadom a vu le jour. Cette société met en relation des propriétaires d’emplacements privés et des automobilistes à la recherche d’une place de stationnement.

La ville de Paris, par exemple, affiche une diminution de 15 % de ses places sur voirie alors qu’elle offre 815 000 places de parking en comprenant les parcs publics, la voirie, les places privées et les garages commerciaux. Certes, le nombre de places semble conséquent mais près de 500 000 de ces places seraient détenues par des particuliers.

La solution a donc été de se tourner vers les propriétaires qui n’utilisent pas leur place à 100%. Basée sur l’aspect communautaire, la plateforme de Parkadom propose un système de notation qui permet d’évaluer le locataire et le propriétaire de l’emplacement. Les tarifs de location sont fixés par les propriétaires selon ses disponibilité.

Il suffit pour cela d’entrer la destination souhaitée par le conducteur et le site affiche une liste de parkings privés et libres dans un périmètre qui varie d’une centaine de mètres à quelques kilomètres, le tout en temps réel. C’est ensuite la plateforme qui prélève l’argent au locataire, se reverse une commission puis rémunère le propriétaire.

Chaque année à Paris, les véhicules individuels rejettent 2,6 millions de tonnes de CO2. Soit l’équivalent d’un an de chauffage pour 700 000 appartements de 3 pièces. D’après l’ADEME, le coût de la pollution atmosphère engendré par les véhicules à la recherche d’une place, représente un coût jusqu’à 20 millions d’euros par an.

Au delà de l’aspect pratique d’un tel concept, c’est également des préoccupations écologiques qui ont donc été prises en compte.

[youtube]http://www.youtube.com/watch?v=QlXpq2o8QrA[/youtube]

Crédit photo : © Zigazou76

Leave a Reply